Après San Francisco, Los Angeles interdit à son tour la vente de fourrure d’origine animale

Le conseil municipal de Los Angeles vient de voter à l’unanimité pour interdire la vente de fourrure animale dans les limites de la ville, ce qui en fait la plus grande ville américaine à le faire. San Francisco a passé une interdiction similaire plus tôt cette année. Le vote historique d’aujourd’hui à Los Angeles, qui intervient quelques jours après que le géant de la mode Burberry et la Fashion Week de Londres ont annoncé qu’ils proposeraient des manteaux sans fourrure, ce qui est une preuve supplémentaire que l’industrie de la mode prend conscience de la cruauté envers les animaux.

“Il n’y a aucune raison de porter de la fourrure en 2018, certainement pas sous le soleil de Los Angeles”, a déclaré le conseiller Bob Blumenfield dans son allocution juste avant le vote. “Lorsque Los Angeles prendra ces mesures, elle se répercutera dans tout le pays et dans le monde entier.”

Ce vote n’est que la première étape

Le vote d’aujourd’hui n’est pas la dernière étape, mais il définit clairement la voie à suivre par le Conseil de la ville pour interdire la fourrure dans les mois à venir.

Un certain nombre de grandes maisons de mode, marques de vêtements, détaillants haut de gamme, magazines de mode et grands magasins ont annoncé ces dernières années des politiques sans fourrure animale, notamment Gucci, Versace, Michael Kors, le magazine InStyle, YOOX Net-a-Porter et Burlington. Ainsi, les manteaux, doudounes, parkas, vestes, plaids sans fourrure devienent de plus en plus courants et appréciés.

De plus en plus de villes californiennes interdisent la vente de fourrure

Plusieurs villes de Californie ont également dit non à la fourrure. En plus de San Francisco et maintenant de Los Angeles, Berkeley en a interdit la vente l’an dernier et West Hollywood l’a fait en 2013.

Alors que les consommateurs sont devenus plus conscients de la cruauté derrière le commerce des fourrures, de plus en plus d’Américains et de personnes du monde entier adoptent des alternatives. La traite des fourrures tue plus de 100 millions d’animaux chaque année. Les animaux utilisés pour la fourrure sont soit pris au piège dans la nature, où ils restent pendant des jours sans nourriture ni eau, soit élevés toute leur vie dans des cages exiguës, puis tués par électrocution ou gazage.

Le combat contre la vente de la fourrure animale continue

Mais la lutte contre la vente de la fourrure animale est loin d’être terminée: il y a encore des marques de grande notoriété dans le monde de la mode qui continuent à en vendre, l’une d’entre elles étant Prada. Une campagne a été lancée récemment pour exhorter Prada à rejoindre ses concurrents en choisissant de ne plus utiliser l’utiliser dans ses vêtements.

Le moment est venu pour eux de décider s’ils veulent être du bon côté de la révolution de la mode sans fourrure.

⇒ Consultez les espèces animales associées : la fouine, le furet, le renard roux, l’hermine

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

0 commentaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :