Le dugong : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU DUGONG

Le dugong, appelé également la vache de mer, la vache marine ou halicore, est un mammifère marin herbivore ressemblant au lamantin. Il appartient à l’ordre des siréniens et à la famille des dugongidés.

Il vit dans l’océan Indien, dans l’océan Pacifique et dans la mer d’Arabie.

CLASSIFICATION DE L’ESPECE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère thérien
  • Ordre : Sirénien
  • Famille : Dugongidé
  • Genre : Dugong
  • Espèce : dugon
  • Nom latin : Dugong dugon
Dugong, vache de mer, vache maritime - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU DUGONG

Taille :

3 à 4 m 

Poids :

400 à 600 kg

Caractéristiques du corps :

Allure massive, corps fuselé et de forme ovale, museau court terminé par une lèvre supérieure préhensile en forme de trompe courte et large, 2 longues incisives (défenses), membres antérieurs courts, nageoire caudale (queue) puissante et de forme triangulaire (comme chez les cétacés), peau lisse et épaisse

Vitesse à la nage :

5 à 7 km/h en vitesse de croisière mais peut atteindre les 25 km/h en cas de danger

Couleur du pelage :

Peau du corps grise et épaisse

Cri / bruit :

Large gamme de vocalises : sifflements, grognements, cris plaintifs, lamentations

HABITAT ET ALIMENTATION DU DUGONG

Répartition géographique :

Océan Indien, océan Pacifique, mer d’Arabie (Golfe Persique)

Son aire de répartition va de l’Est de l’Afrique (Mozambique, Kenya, Madagascar…) jusqu’à l’Ouest de l’océan Pacifique (Australie).

Lieu de vie :

Le dugong vit dans les eaux chaudes et peu profondes le long des côtes et des littoraux, dans les baies, dans les mangroves.

Régime alimentaire :

Herbivore non ruminant

Type de nourriture :

Le dugong mange différentes espèces de végétaux (plantes aquatiques, herbes sous-marines, algues…).

Sa lèvre supérieure préhensile lui permet de “brouter” les plantes qui poussent sur les fonds marins.

Comme ses aliments ont une faible valeur énergétique, le mammifère marin doit en consommer en grande quantité (30 à 40 kg de nourriture par jour).

STRUCTURE SOCIALE DES DUGONGS

Vie sociale :

Le dugong vit seul ou en petit groupe familial (mère et son petit). Lorsqu’il est aperçu en groupe, c’est du fait de la nourriture abondante à certains endroits qui attire un grand nombre d’individus.

Migrateur partiel, le mammifère marin peut se déplacer sur de longues distances afin de trouver de nouveaux endroits riches en nourriture disponible.

Lorsqu’il s’alimente, le mammifère marin nage en rasant le fond de l’océan et broute les plantes qui se trouvent sur son passage.

Les dugongs doivent rester dans des eaux chaudes (supérieures à 20°C) car les plantes qu’ils ingèrent ont une faible valeur énergétique et ne leur apportent pas une quantité de graisse suffisante pour pouvoir évoluer dans des eaux froides.

Malgré leur taille imposante, les dugongs sont des animaux inoffensifs et pacifiques. Lorsque plusieurs congénères se rencontrent, il n’est pas rare de les voir se frotter mutuellement le museau ou d’autres parties du corps.

Animal bruyant, il communique avec ses congénères avec une grande palettes de cris et bruits différents (sifflements, gazouillis, cris plaintifs, aboiements…).

Prédateurs :

L’orque et le requin tigre sont ses principaux prédateurs

Nom du petit / bébé :

Le veau

REPRODUCTION DU DUGONG

Maturité sexuelle :

8 à 12 ans

Période de reproduction :

La saison des amours a lieu toute l’année

Gestation :

12 à 14 mois 

Lieu de mise bas / naissance :

Dans l’eau

Portée :

1 petit veau ; une portée tous les 4 à 5 ans

Poids et taille du bébé :

Poids : 20 à 30 kg

Taille : 1 à 1,30 m

Sevrage :

La mère allaite son petit pendant 1 à 2 ans mais le jeune commence à se nourrir de végétaux quelques mois après sa naissance.

Une femelle dugong avec son petit bébé - Instinct Animal

LONGEVITE DU DUGONG

Espérance de vie :

La durée de vie du dugong est de 50 à 70 ans à l’état sauvage.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DU MAMMIFERE MARIN

Statut de conservation IUCN :

Vulnérable (VU)

Mesures de protection :

Le dugong est classé comme espèce vulnérable au niveau mondial.

La chasse (aujourd’hui interdite officiellement) a longtemps été la cause principale de son déclin.

Aujourd’hui, l’espèce est victime de l’activité humaine le long des côtes (blessures mortelles de la part des hélices des bateaux, ingestion de filets de pêche ou de sacs en plastique, tourisme de masse…), le braconnage ainsi que de la destruction de son habitat naturel (pollution maritime, tourisme industriel).

L’espèce est protégée sur l’ensemble de son aire de répartition.

Taille de la population :

Les populations d’Afrique de l’Est sont très faibles, réduites à seulement quelques centaines d’individus alors que celles du Golfe Persique et de l’Australie sont plus importantes (plusieurs milliers d’individus).

A savoir

Le dugong est un des mammifères marins les plus menacés d’extinction sur la planète.

A l’instar du lamantin, le mammifère marin serait l’origine de la légende des sirènes. Les caractéristiques physiques similaires (corps fuselé, queue) ainsi que les cris plaintifs ont alimenté le fait que cette créature mi-femme mi-poisson puisse être le dugong.

Photos DU DUGONG

Espèces animales similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

pulvinar sed neque. lectus eleifend ut ipsum efficitur. elit.