Lamantin des Caraïbes : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU lamantin des Caraïbes

Le lamantin des Caraïbes, appelé également la vache de mer ou la vache marine, est un mammifère marin de l’ordre des siréniens et de la famille des trichéchidés.

Il ressemble à son cousin le dugong malgré quelques différences physiques (queue, museau).

Comme son nom l’indique, l’espèce vit dans la mer des Caraïbes, autour de la Floride, du Golfe du Mexique et jusqu’au Nord de l’Amérique du Sud.

CLASSIFICATION DE L’ESPECE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère thérien
  • Ordre : Sirénien
  • Famille : Trichéchidé
  • Genre : Trichechus
  • Espèce : manatus
  • Nom latin : Trichechus manatus
Lamantin des Caraïbes, vache de mer - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU lamantin des Caraïbes

Taille :

2,50 à 4 m 

Poids :

300 à 600 kg ; certains spécimens peuvent dépasser les 1 000 kg.

Les femelles sont plus lourdes que les mâles.

Caractéristiques du corps :

Allure massive, corps fuselé et de forme ovale, museau court avec de nombreuses vibrisses, lèvre supérieure préhensile, membres antérieurs courts, nageoire caudale (queue) puissante et en forme de spatule (elle lui sert de gouvernail)

Vitesse à la nage :

5 à 7 km/h en vitesse de croisière mais peut atteindre les 25 km/h en cas de danger

Couleur du pelage :

Peau du corps grise ; les parties inférieures sont généralement plus claires

Cri / bruit :

Large gamme de vocalises : sifflements, grognements, cris plaintifs, lamentations

HABITAT ET ALIMENTATION DU lamantin des Caraïbes

Répartition géographique :

Mer des Caraïbes ; autour de la Floride et du Golfe du Mexique, jusqu’au Nord de l’Amérique du Sud

Lieu de vie :

Le lamantin des Caraïbes vit dans les eaux peu profondes le long des côtes et des littoraux, à proximité des estuaires et des embouchures des fleuves.

Régime alimentaire :

Herbivore non ruminant

Type de nourriture :

Le lamantin des Caraïbes mange différentes espèces de végétaux (plantes aquatiques, algues, graminées…).

Sa lèvre supérieure préhensile lui permet de “brouter” les plantes qu’il rencontre sur son territoire.

Comme ses aliments ont une faible valeur énergétique, le mammifère marin doit en consommer en grande quantité.

STRUCTURE SOCIALE DES lamantins des Caraïbes

Vie sociale :

Le lamantin des Caraïbes est un animal solitaire. Lorsqu’il est aperçu en groupe, c’est du fait de la nourriture abondante à certains endroits qui attire un grand nombre d’individus. Le plus souvent, le mammifère marin évolue seul ou à 2 (mère et son petit).

En recherche permanente de nourriture, le mammifère marin n’hésite pas à se déplacer sur de longues distances selon les saisons afin de trouver les meilleurs endroits pour se nourrir.

Il doit cependant rester dans des eaux chaudes (supérieures à 20°C) car les plantes qu’il ingère ont une faible valeur énergétique et ne lui apportent pas une quantité de graisse suffisante pour pouvoir évoluer dans des eaux froides.

Les lamantins des Caraïbes sont des animaux dociles et très tactiles. Lorsque plusieurs individus se rencontrent, il n’est pas rare de les voir se frotter mutuellement le museau ou d’autres parties du corps.

Prédateurs :

L’orque et certains requins sont ses principaux prédateurs

Nom du petit / bébé :

Le veau

REPRODUCTION DU lamantin des Caraïbes

Maturité sexuelle :

6 à 8 ans

Période de reproduction :

La saison des amours a lieu au printemps et en été

Gestation :

12 à 13 mois 

Lieu de mise bas / naissance :

Dans l’eau

Portée :

1 petit veau, rarement 2

Poids et taille du bébé :

Poids : 25 à 30 kg

Taille : 1,10 à 1,30 m

Sevrage :

La mère allaite son petit pendant 1 à 2 ans mais le jeune commence à se nourrir de végétaux dès l’âge de 3 mois.

Lamantin des Caraïbes, mammifère marin en danger - Instinct Animal

LONGEVITE DU lamantin des Caraïbes

Espérance de vie :

La durée de vie du lamantin des Caraïbes est de 30 à 50 ans à l’état sauvage. 

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DU MAMMIFERE MARIN

Statut de conservation IUCN :

Vulnérable (VU)

Mesures de protection :

Le lamantin des Caraïbes est classé comme espèce vulnérable au niveau mondial.

La chasse (aujourd’hui interdite) a longtemps été la cause principale de son déclin.

Aujourd’hui, l’espèce est victime de l’activité humaine le long des côtes (blessures mortelles de la part des hélices des bateaux, ingestion de filets de pêche…) ainsi que de la destruction de son habitat naturel (pollution maritime).

L’espèce est protégée sur l’ensemble de son aire de répartition.

Taille de la population :

NC

A savoir

Le lamantin des Caraïbes ne possède que 6 vertèbres cervicales, là où la grande majorité des mammifères en possède 7. Il partage cette caractéristique avec le paresseux (unau).

Le tube digestif du mammifère marin est extrêmement long puisqu’il peut atteindre les 40 m !

A l’instar du dugong, le mammifère marin serait l’origine de la légende des sirènes. Les caractéristiques physiques similaires (corps fuselé, queue) ainsi que les cris plaintifs ont alimenté le fait que cette créature mi-femme mi-poisson serait le lamantin. Le célèbre navigateur Christophe Colomb lui-même aurait contribué à propager cette légende.

Photos DU lamantin des Caraïbes

LE lamantin des Caraïbes DANS LES ZOOS ET PARCS ANIMALIERS

Les zoos de France où voir mammifère marin :

Articles sur le même sujet

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

id, adipiscing felis Phasellus Aliquam lectus dolor eleifend