Ces animaux sont des céphalopodes faisant partie de l’embranchement des mollusques qui sont des chasseurs très habiles poursuivant leurs proies ou les chassant par affût. Ces invertébrés font parties des animaux les plus intelligents de notre planète.

 

Poulpe et pieuvre, quelle différence ?

 

Cela va en surprendre plus d’un, mais il n’y a aucune différence entre ces deux mollusques, on parle ici d’une seule et même espèce. Et non, la pieuvre n’est pas la femelle du poulpe ! En fait, le mot « poulpe » vient du grec « polypous » qui signifie plusieurs pieds. Tandis que l’utilisation du mot « pieuvre » est récente, elle diffère selon les régions et a été popularisée par Victor Hugo dans son ouvrage « Les travailleurs de la mer ».

            Le poulpe ou la pieuvre sont des céphalopodes à 8 bras, qui partent du dessous de sa tête. Chaque bras comporte des séries de ventouses qui donnent à la pieuvre une excellente prise et lui permettent de se déplacer aisément entre les coraux ou rochers. Son œil proéminent se distingue par une pupille horizontale. Elle possède également une peau qui contient des cellules spéciales appelées chromatophore, pouvant changer de couleur pour se fondre dans son environnement ou signaler son humeur. Son régime alimentaire se compose de crustacés, mollusques à coquille comme le homard ou le crabe dont elle peut aisément percer la carapace avec son bec ressemblant à celui du perroquet.

Son siphon, se situant juste derrière la tête, lui sert à prélever de l’oxygène pour pouvoir respirer, à se propulser ou encore à jeter un nuage d’encre afin d’échapper à un prédateur. Elle ne possède aucune structure osseuse rigide (sauf son bec), ce qui lui confère une extrême souplesse et adaptabilité pour pouvoir se cacher ou se mouvoir comme elle le souhaite.

            La pieuvre est aujourd’hui étudiée sérieusement dans différents laboratoires de recherches pour son intelligence.

A lire aussi : 5 choses à savoir sur la pieuvre

 

Poulpe ou pieuvre : Quelle différence ?

Le poulpe et la pieuvre sont exactement le même animal ; il n’y a aucune différence – Photo Pixabay ©edmondlafoto

 

Calmar et seiche : quelle différence ?

 

            Ces deux espèces font toutes deux parties du sous-ordre Decabrachia, c’est-à-dire qu’ils possèdent 10 bras au contraire de la pieuvre qui n’en possède que 8.

            Le calmar vient du latin « calamarious », se distingue par sa forme allongée et pointue. Celui-ci possède une coquille rigide appelée « la plume » qui est allongée et plus ou moins transparente. Les calmars dépassent rarement les 60 cm même si certaines espèces, comme le calmar géant peuvent atteindre 13 m de long. Il est également capable de changer de couleur pour mieux surprendre ses proies qui sont de petits poissons et crustacés.

Le mot « encorné » désigne le calmar lorsque celui-ci est utilisé pour la cuisine.

 

Quelle différence entre le calmar et la seiche ?

Le calmar a une silhouette allongée et pointue et possède 10 bras – Photo Pixabay ©whitelily

 

La seiche (« sepia » en latin) possède une silhouette ovale, aplatie et pointue. Celle-ci mesure entre 15cm et 50cm de long selon les espèces et il existe un dimorphisme sexuel entre le mâle et la femelle, cette dernière étant plus grande que le mâle. Son dos est souvent de plusieurs couleurs tandis que son ventre est blanc. Elle peut aussi changer la couleur de sa peau pour pouvoir s’adapter et se fondre dans son environnement pour mieux surprendre sa proie.

Celle-ci possède un os, communément appelé « os de seiche » qui est plus gros que celui du calmar.

 

Quelles différences entre la seiche et le calmar ?

La seiche a une forme ovale et aplatie et possède 10 bras – Photo Pixabay ©manseok

 

Petit rappel :

  • La pieuvre possède 8 bras et est dépourvue d’os.
  • La seiche, de forme ovale et aplatie, possède 10 bras et une structure osseuse plate appelée « os de seiche ».
  • Le calmar, lui a une silhouette allongée pointue, possède également 10 bras et une structure osseuse appelée « la plume ».
ipsum vulputate, quis eget Sed Praesent felis dolor