Si les animaux devaient être définis par une devise, on attribuerait aux bonobos « Faites l’amour, pas la guerre » sans aucun doute ! Longtemps considéré comme un chimpanzé nain à cause de leur ressemblance physique, on ne peut pas en dire de même de leur vie sociale ! Les bonobos sont des animaux bien plus pacifiques que leurs cousins et leur comportement social est caractérisé par une vie sexuelle très active.


 

La vie sociale (et sexuelle) des bonobos

 

Les bonobos vivent en groupe d’une vingtaine d’individus environs, dont plusieurs mâles et femelles. Dans leur groupe, ce sont les femelles qui décident ! Lorsqu’elles atteignent leur maturité sexuelle, elles quittent le groupe pour en trouver un autre dans lequel elles pourront s’intégrer et peut-être même en devenir les dominantes. Pourtant, ce n’est pas un départ définitif, elles reviennent de temps en temps rendre visite à leur famille. Lorsque des groupes voisins se rencontrent, comparés à d’autres espèces, les bonobos semblent s’en réjouir, allant même jusqu’à copuler ensemble.

 

Une activité sexuelle au cœur de la vie du groupe  

Les bonobos ont une vie sexuelle débordante, qui effraierait le plus libéré des Hommes ! Chez ce grand singe, « tous les coups » sont permis (sauf l’inceste !) entre mâles et femelles, entre individus du même sexe, avec des plus jeunes et des moins jeunes, et en public. Ce n’est pas tout ! Ils ont également des pratiques orales, manuelles, et avec les pieds. Pour les positions, comparés aux autres espèces animales, ils font preuve d’une grande imagination. C’est l’une des seules espèces animales à adopter la position du missionnaire (face à face) et la seule espèce où l’on peut observer les femelles frotter leur appareil génital l’un contre l’autre par de rapides mouvements. Vous l’aurez bien compris, chez les bonobos, faire l’amour n’est pas dans l’unique but de se reproduire, alors, pourquoi ?

 

Chez le bonobo, faire l’amour pour…

 

Outre l’aspect reproductif évident, les bonobos ont recours à des pratiques sexuelles pour bien d’autres raisons. Cela peut en partie être dû à leur structure sociale égalitaire centrée sur les femelles, ainsi qu’au fait que ces dernières restent réceptives à l’accouplement même après leur période d’ovulation.

 

…Apaiser les tensions au sein du groupe, se réconcilier et consoler

Même si ces singes ont une activité sexuelle intense, il n’y a pas que du peace and love. Les conflits entre les individus existent (bien qu’ils soient rarement violents) et lorsqu’ils surgissent, le sexe est un bon moyen de les désamorcer ou de faire table rase du passé. Lorsqu’un conflit surgit, les bonobos ont recours à plus de relations sexuelles avec leurs congénères. Les protagonistes concernés par le conflit s’engagent presque exclusivement dans des relations sexuelles pour se réconcilier. Ceux qui ont assisté à la scène viennent aussi apporter du réconfort à leur semblable, soit par des gestes tendres (étreintes) ou, une fois n’est pas coutume, par des relations sexuelles. D’ailleurs, ceux qui bénéficient de ce type de traitement montrent moins de signes de stress engendrés par la situation conflictuelle précédente.

 

L'activité sexuelle des bonobos pour apaiser les tensions

L’activité sexuelle des bonobos leur permet d’apaiser les tensions au sein du groupe

…Accéder à la nourriture

Comme ce sont les femelles qui dominent chez les bonobos, ce sont elles qui ont accès à la nourriture en priorité. Parmi elles, certaines ont un rang inférieur, alors le sexe est la bonne excuse pour avoir accès aux ressources alimentaires dans la joie et la bonne humeur. En effet, cet échange permet de réduire d’éventuelles tensions qui pourraient avoir lieu à ce moment là et faciliterait ainsi la coopération entre les femelles.

 

…S’intégrer au groupe plus facilement et maintenir les liens sociaux

Dans un groupe, créer des liens est important pour avoir accès aux ressources mais aussi pour bénéficier de l’aide de ses congénères lors d’agressions. Ainsi, les femelles qui rejoignent un nouveau groupe, vont chercher à avoir des interactions sexuelles avec leurs paires pour faciliter leur intégration. Aussi, pour celles qui se connaissent de plus longues dates, ces relations sont importantes pour entretenir les liens sociaux du groupe et ainsi faire bloc contre les mâles.

 

…Jouer 

Même les très jeunes individus, de moins d’un an, ont des interactions de ce type ! Pour eux, le jeu semble en être la raison.

 

Sources :

Beaune, D. Latest news from the bonobos : Pan paniscus myths and realities. Revue de primatologie [En ligne], 4 / 2012, document 11, mis en ligne le 15 décembre 2012, consulté le 10 décembre 2019.

Clay, Z. & De Waal, F. (2015). Sex and strife : post-conflict sexual contacts in bonobos. Behaviour, Vol. 152, 3-4, pp. 313-334.

Parish, A.R. (1994). Sex and food control in the « uncommom chimpanzee » : How bonobo females overcome a phylogenetic legacy of male dominance. Ethology and sociobiology, Vol. 15, 3, pp. 157-179.

Moscovice, L.R. & al. (2015). Welcome back : responses of female bonobos (Pan paniscus) to fusions. PLoS ONE 10(5) : e0127305.

Hashimoto, C. (1997). Context and development of sexual behavior of wild bonobos (Pan paniscus) at Wamba, Zaire. International Journal of Primatology, 18 :1-21.

Photos : Rob Bixby

luctus elit. eget accumsan consequat. ut libero. ipsum consectetur Aenean
Share This