Tortue géante des Galapagos : description et comportement 

DESCRIPTION GENERALE DE LA TORTUE géante des Galapagos

La tortue géante des Galapagos, appelée également Galapago ou tortue éléphantine (du fait de ses pattes énormes), est une espèce de tortue de terre appartenant à la classe des reptiles et à la famille des testudinidés.

Elle vit dans l’archipel des Galapagos (composé de 9 îles) d’où elle est endémique.

La classification scientifique fait état d’une espèce globale et de plusieurs sous-espèces en fonction de l’île de l’archipel où le reptile vit.

L’espèce est en danger de disparition et plusieurs sous-espèces sont d’ores et déjà éteintes.

CLASSIFICATION SCIENTIFIQUE DE L’ESPECE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Reptile
  • Ordre : Testudines
  • Famille : Testudinidé
  • Genre : Chelonoidis
  • Espèce : nigra
  • Nom latin : Chelonoidis nigra
Tortue géante des Galapagos, reptile terrestre - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DE LA TORTUE géante des Galapagos

Taille :

1,50 à 2,20 m selon les sous-espèces

Poids :

50 à 250 kg selon les sous-espèces ; les mâles sont beaucoup plus gros et lourds que les femelles

Record de poids :

422 kg

Caractéristiques du corps :

Taille imposante, tête allongée, bec tranchant dépourvu de dent, long cou, carapace solide de forme différente selon les sous-espèces, longs membres aux doigts pourvus de griffes, queue courte et arrondie, plastron concave chez le mâle et plat chez la femelle

Vitesse :

0,5 km/h

Couleur du corps / carapace :

Le corps et la carapace sont de couleur grise à verte avec des reflets noirs

Les petits naissent noirs

Cri / bruit :

Grognement, beuglement, soufflement, notamment de la part des mâles pendant de la saison des amours

HABITAT ET ALIMENTATION DE LA TORTUE géante des Galapagos

Répartition géographique :

Archipel des Galapagos (province de l’Equateur), dans l’océan pacifique, à l’Ouest de l’Equateur

L’espèce se divise en plusieurs sous-espèces, chacune vivant dans une des îles de l’Archipel.

Lieu de vie :

La tortue géante des Galapagos vit dans des milieux semi-ouverts, les forêts claires, les plaines herbeuses, les flancs des montagnes et des volcans.

Régime alimentaire :

Herbivore, frugivore

Type de nourriture :

Elle mange des végétaux divers (herbes, feuilles, lichens, fougères) ainsi que des fruits (goyaves, cactus).

STRUCTURE SOCIALE DU REPTILE TERRESTRE

Vie sociale :

Le reptile est relativement grégaire. Des groupes composés de plusieurs individus sont fréquents lors des périodes de migration.

Les tortues géantes des Galapagos migrent localement en fonction des saisons. Lors de la saison des pluies, les reptiles descendent des montagnes vers les plaines herbeuses pour s’y nourrir, puis remontent sur les flancs des montagnes et des volcans lors de la saison sèche.

Les tortues de terre sont des animaux à sang froid et régulent leur température corporelle (idéale entre 25 et 30°C) en fonction de la température ambiante (thermorégulation). Ainsi, elles sont plutôt actives le matin et le soir et se reposent à l’ombre et au frais lors des heures les plus chaudes de la journée.

Le soir, le reptile apprécie de se coucher dans une mare d’eau boueuse et peu profonde. Cela lui permet de réguler sa température corporelle et de se protéger des parasites (tiques). 

Lors de la période de rut, des combats violents peuvent survenir entre mâles durant lesquels chaque protagoniste tente d’attraper la tête et le cou de l’autre pour le mordre.

Prédateurs :

La buse des Galapagos était son unique prédateur (chez les jeunes) avant l’arrivée de l’Homme dans l’archipel.

Depuis l’arrivée de l’Homme, les chiens domestiques, les cochons ou les rats (arrivés par les premiers bateaux des explorateurs) sont des prédateurs supplémentaires pour oeufs et les jeunes reptiles.

L’adulte peut, en cas de danger, se rétracter sous sa carapace solide.

REPRODUCTION DE LA TORTUE géante des Galapagos

Maturité sexuelle :

20 à 25 ans

Période de reproduction :

Pas de période précise, cela dépend des sous-espèces et des îles

Lieu de ponte / nid :

Trou dans le sol sableux à proximité des côtes, dans un endroit ensoleillé.

Le trou est ensuite rebouché avec un mélange de sable et d’urine et tassé grâce au plastron plat de la femelle.

Nombre d’oeufs par ponte :

2 à 15 oeufs ; selon les sous-espèces

Incubation :

90 à 120 jours ; parfois plus si les conditions climatiques ne sont pas réunies

La température de l’incubation déterminera le sexe des futurs reptiles.

Taille et poids du bébé / petit :

Taille : 50 à 70 mm

Poids : 80 à 100 g

Couleur : noir

Sevrage :

A la naissance, les petits reptiles sont autonomes et doivent se débrouiller seuls pour rejoindre les adultes sur les flancs des volcans.

Ils sont alors très vulnérables face aux prédateurs.

    Bébés tortues géantes des Galapagos - Instinct Animal

    longévité DE LA TORTUE géante des Galapagos

    Espérance de vie :

    Sa durée de vie est de 100 à 150 ans.

    Record de longévité :

    Un individu femelle élevé en captivité et surnommé Hariet aurait vécu jusqu’à ses 176 ans !

    CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DU REPTILE 

    Statut de conservation IUCN :

    Vulnérable (VU)

    Mesures de protection :

    Bien que classée par l’IUCN dans la catégorie “Vulnérable“, certaines sous-espèces de la tortue géante des Galapagos sont en danger critique d’extinction. Certaines d’entre elles (Chelonoidis abingdonii) se sont éteintes très récemment (le dernier spécimen est mort en 2012).

    Le reptile a longtemps été utilisé comme une source de nourriture par les marins et les habitants des îles. Aujourd’hui, ses principales menaces sont l’élevage de chèvres domestiques (dont le régime alimentaire est similaire) ainsi que la propagation de nouveaux prédateurs (chiens, rats, cochons) qui s’en prennent aux oeufs et aux petits.

    Taille de la population :

    15 000 individus sur l’ensemble de l’archipel contre environ 250 000 avant l’arrivée de l’Homme

    A SAVOIR

    La présence de ces reptiles sur ces îles demeurent un mystère car l’archipel n’a jamais été rattaché au continent sud-américain. Certains scientifiques pensent que les tortues se sont laissées porter par les courants marins pour atteindre les côtes des îles Galapagos.

    L’île volcanique de Pinta a accueilli en 2007 une centaine d’individus équipés de puces afin de les suivre et de les étudier par des scientifiques. L’île a préalablement été débarrassée de ses chèvres pour éviter la concurrence alimentaire.

    LA TORTUE géante des Galapagos DANS LES ZOOS ET PARCS ANIMALIERS

    Les zoos d’Europe où voir le reptile :

    • La Ferme aux Crocodiles
    • La Vallée des Tortues
    • Zoo La Boissière du Doré
    • Zoo de Mescoules
    • Zoo de Zurich (Suisse)
    • Tropiquarium de Servion (Suisse)
    • Zoo de Londres (Royaume-Uni)

    PHOTOS DE LA TORTUE géante des Galapagos

    Espèces animales similaires

    Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

    Suivez-nous sur Facebook

    Inscrivez-vous à la Newsletter

    mattis venenatis, ante. id, pulvinar tristique sit ipsum ultricies Donec suscipit