Le castor d’Europe est le deuxième plus gros rongeur du monde après le capybara (vivant en Amérique centrale). Il existe deux espèces de castor, l’un vivant en Europe particulièrement en France, Allemagne, Norvège et Russie et l’autre vivant en Amérique du Nord (castor du Canada). C’est un animal herbivore semi-aquatique, se nourrissant de brindilles, d’écorces ainsi que de végétaux aquatiques.

1. Le castor d’Europe est un architecte hors-pair

Les castors construisent pour créer un habitat. Ces rongeurs passent leur vie à construire, réparer les fissures ou fuites qu’ils localisent sans aucun problème. Dans un premier temps, la fondation de la loge se compose de bois, boue, rochers et d’autres matériaux disponibles disposés au fond de l’étang. Cette fondation doit mesurer environ 1,20 m pour passer ensuite à la construction de la structure, qui elle, est faite avec des bouts de bois, des troncs et d’autres matières végétales. La structure achevée, il ne reste plus qu’à l’imperméabiliser en la recouvrant d’une épaisse couche de boue.

A l’intérieur de la loge, ces rongeurs élaborent un nid douillet recouvert d’une litière pour y dormir et élever les petits.

Le castor construit son habitat à partir de végétaux

Le castor construit son habitat à partir de divers végétaux

2. Une morphologie adaptée à la construction

Pour construire son habitation, le castor possède des outils formidables mis à sa disposition.

En effet, il dispose d’une mâchoire puissante et de longues incisives aiguisées oranges, qui poussent continuellement tout au long de sa vie. Il doit les limer en rongeant du bois régulièrement. Il peut ainsi déplacer des rondins de bois très lourds.

Le second, est sa grande queue plate recouverte d’écailles qui lui permet de se déplacer rapidement sous l’eau et de se maintenir en équilibre sur terre. Il peut ainsi nager à une vitesse de 8km/h !

Ses pieds palmés lui servent à être totalement à l’aise dans l’eau, de même que ses griffes lui permettent de s’agripper aux troncs d’arbres.

Le castor possède une troisième paupière (la membrane nictitante), il peut ainsi voir sous l’eau sans endommager son œil.

Pour finir, sa fourrure est dotée d’un imperméabilisant naturel. Il produit une huile épaisse avec laquelle il recouvre son poil qui lui laisse une fourrure sèche. Ce n’est pas tout ! Ses narines et ses oreilles se bouchent lorsqu’il entre dans l’eau, lui assurant une sécurité pour ne pas se noyer sous l’eau.

La morphologie du castor (dents, queue, pattes, griffes) facilite la construction

La morphologie du castor (dents, queue, pattes, griffes) facilite la construction d’habitats

 3. Les castors d’Europe sont fidèles pour la vie

Les castors forment un couple monogame, c’est-à-dire un mâle et une femelle, unit pour la vie. La femelle donne naissance entre 1 et 5 petits par an au printemps. Une femelle est mature sexuellement à partir de deux ans contre trois ans pour le mâle. Ils vivent en petite colonie au sein du même barrage et dans certains cas, les petits de la portées précédentes restent avec leurs parents. Le plus souvent, ils partiront deux ans plus tard pour créer leur propre colonie.

4. Une aide précieuse pour l’environnement

Le castor modifie les paysages, la biodiversité et l’environnement qui se situent à proximité.

En effet, certains arbres sont coupés tandis que d’autres non, laissant place à des arbustes plus petits. Plusieurs environnements, autrefois de simples forêts, se sont vus transformés en étangs avec des zones de prairies humides, ce qui attire d’autres espèces animales comme des ruminants, poissons d’eau douce, oiseaux aquatiques.

Le castor serait également capable de prévenir les inondations grâce à la construction de barrage. Celui-ci retiendrait et ralentirait le débit de l’eau en cas de grosse intempérie. L’eau ruisselle donc peu à peu au lieu de couler directement jusqu’à son point d’arrivée.

De même, il limite les phénomènes d’érosion et augmente la fertilité du sol.

Espèce ingénieur, le rongeur est utile pour l'environnement et la biodiversité

Espèce ingénieur, le rongeur est utile pour l’environnement et la biodiversité

Crédits photos : patries71 ; skeeze ; blickpixel ; PublicDomainPictures

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

et, accumsan at Curabitur ut tristique felis venenatis Donec quis libero id,