Le yak sauvage : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU YAK SAUVAGE

Le yak ou yack sauvage est un grand mammifère herbivore de la famille des bovidés.

Le yak sauvage vit au Tibet.

La grande majorité des yaks est aujourd’hui domestiquée par l’homme et utilisée pour les travaux agricoles, le transport ou la viande.

CLASSIFICATION DU YACK SAUVAGE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Artiodactyle ruminant
  • Famille : Bovidé boviné
  • Genre : Bos
  • Espèce : grunniens
  • Nom latin : Bos grunniens
le yak, ou yack sauvage, animal, mammifere herbivore du tibet

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU YAK SAUVAGE

Taille du yak sauvage :

3,25 m

Hauteur au garrot :

1,60 à 2 m

Caractéristique du corps :

Corps robuste, pattes courtes, sabots larges, grandes cornes

Poids du yack sauvage :

300 kg pour les femelles et jusqu’à 1 000 kg pour les mâles

Vitesse de pointe :

50 km/h

Longueur des cornes du yak sauvage :

Les cornes mesurent de 65 à 100 cm ; écartement des cornes de 1 m environ

Couleur du pelage / fourrure du yack :

Brun foncé, noir ; poils longs, fourrure épaisse

Cri / bruit du yak sauvage :

Le mugissement, le beuglement, le grognement ; le yak mugit ou beugle ou grogne

HABITAT ET ALIMENTATION DU YAK SAUVAGE

Répartition géographique :

Plateau Tibétain, au nord de l’Himalaya

Lieu de vie du yack sauvage :

Le yak sauvage vit sur les hauts plateaux, les collines et montagnes enherbées, à des altitudes comprises entre 3 000 et 6 000 m.

Régime alimentaire :

Herbivore, ruminant

Type de nourriture :

Le yak sauvage mange des herbes hautes (en été), du lichen, des mousses (en hiver).

STRUCTURE SOCIALE DU YACK SAUVAGE

Vie sociale :

Les yacks sauvages sont des animaux sociaux, grégaires. Ils vivent en troupeau de 10 à 30 individus, les mâles d’un côté, et les femelles et les jeunes d’un autre. Les vieux mâles vivent en solitaire.

Lors de la période de reproduction, les mâles rejoignent les femelles en vue de l’accouplement. Les combats violents entre mâles sont courants.

Les yacks parcourent de longues distances à la recherche de nourriture et d’eau.

Le yack sauvage est un animal très agile malgré sa corpulence et se déplace aisément sur les pentes escarpées des montagnes. Il peut même monter une pente sur les genoux si celle-ci est trop raide.

L’odorat et l’ouïe sont les sens les plus développés chez les yaks. Leur vue est limitée.

Le yack sauvage est un animal plutôt méfiant et craintif mais s’il se sent menacé peut lancer une charge rapide envers son agresseur.

Prédateurs :

Le loup est l’unique prédateur du yak.

Nom de la femelle du yack :

La dri, la drimo ou la nak

REPRODUCTION DU YACK SAUVAGE

Maturité sexuelle :

6 à 8 ans

Période de reproduction du yack sauvage :

La saison des amours a lieu en septembre

Gestation :

8 à 9 mois

Lieu de mise bas /tanière / naissance :

Hautes herbes, buissons

Portée :

1 petit tous les 2 ans

Sevrage :

1 an

LONGEVITE DU YAK SAUVAGE

Espérance de vie :

L’espérance de vie du yak sauvage est de 20 à 25 ans.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DU YAK SAUVAGE

Statut de conservation IUCN :

Vulnérable (VU)

Mesures de protection :

Le yak sauvage est une espèce vulnérable.

La chasse intensive pour sa viande a considérablement diminué sa population.

La destruction de son habitat naturel et la concurrence avec le yak domestique sont également responsables de la réduction des effectifs.

Taille de la population :

La population actuelle de yaks sauvages est estimée à 15 000 têtes.

A savoir

Le yak peut survivre à des températures extrêmes de – 40°C grâce à sa fourrure épaisse.

Le yack domestique est plus petit que le yak sauvage. Il est utilisé pour sa viande, son lait mais également pour les travaux agricoles.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook665