Comment reconnaitre un martinet d’une hirondelle ?

 

Vous avez forcément dû faire l’observation au moins une fois de ces deux espèces d’oiseaux que sont les Hirondelles et les Martinets. Ils se ressemblent sur certains aspects mais attention, quand on creuse bien, ils sont tout à fait différents.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par un petit rappel de ce qui fait qu’on les confond souvent :

Tout d’abord, ce sont toutes deux des espèces de petite taille et munies d’ailes pointues. Elles sont en outre dotées d’une morphologie et de mœurs conçus pour un mode de vie aérien.

Ensuite, ce sont des espèces pour la plupart migratrices, ce qui signifie qu’elles ne viennent en France que pour se reproduire et elles arrivent, pour les premières, à partir du mois de Mars.

Enfin, ces oiseaux à la danse majestueuse, sillonnent le ciel pour nous offrir, en début de printemps, un spectacle époustouflant de par leur vol et leur mode de chasse.

Les espèces d’hirondelles :

Les hirondelles constituent la famille des Hirundinidés qui se compose de sept espèces dont seulement cinq sont visibles en France :

L’Hirondelle des fenêtres

Elle est l’espèce la plus connue. Elle niche en colonies dans les agglomérations en bâtissant ses nids d’argile sous les toits ou contre les murs. De plumage noir (calotte et dos) et blanc (croupion), elle est facilement identifiable.

Hirondelle de fenêtre posée

Hirondelle de fenêtre

Nid d'hirondelle de fenêtre en terre

Nid d’hirondelle de fenêtre en terre

L’Hirondelle rustique

L’hirondelle rustique préfère les milieux agricoles où elle choisit de se reproduire dans des espaces de type écuries, étables, granges, garages et autres lavoirs. On pourrait dire que cette espèce représente parfaitement la morphologie « type » des hirondelles avec sa queue aux longs filets et ses ailes en forme de faucille. La tendance générale du plumage est toujours noire avec des reflets bleutés sur le dos et blanc ou crème côté ventre, la gorge montre une couleur rouille caractéristique de cette espèce.

Hirondelle rustique

Hirondelle rustique

Nid d'hirondelle rustique avec des oisillons

Nid d’hirondelle rustique avec des oisillons

L’Hirondelle rousseline

Elle est beaucoup moins commune de par sa répartition géographique qui se limite au pourtour méditerranéen. Elle niche généralement en falaise ou à l’entrée des grottes mais parfois aussi sur les bâtis. Un détail en particulier permet de déterminer qu’il s’agit bien de l’Hirondelle rousseline : c’est la seule à fabriquer un tunnel d’entrée jusqu’à son nid.

Son plumage est similaire à celui de la précédente, mais contrairement à sa cousine, la nuque et le croupion sont roussâtres au lieu de sa gorge.

hirondelle rousseline Nid d'hirondelle rousseline
Hirondelle rousseline Nid de l’Hirondelle rousseline

L’Hirondelle de rivage

Elle est la plus petite des hirondelles et la seule à dos brun. Elle affectionne les milieux non loin de plans d’eau, c’est de là qu’elle porte son nom. Ainsi on peut la trouver dans les carrières de sables, talus ou berges de rivières où elle y creuse son nid. En vol, elle nous laisse apercevoir une allure générale blanche dessous avec un collier pectoral gris-brun séparant la gorge du ventre.

Hirondelle de rivage en vol Nid de l'hirondelle de rivage
Hirondelle de rivage Nid de l’Hirondelle de rivage

L’Hirondelle de rochers

Elle niche plutôt dans les parois rocheuses, grottes et anfractuosités. Elle présente une coloration grise fauve sur le dessus et en vol, on peut deviner le motif typique dessous les ailes : la couverture sous-alaire noirâtre tranche bien avec le reste des rémiges plus claires. De petites taches blanches sont également visibles à l’extrémité de sa queue.

Hirondelle de rochers en vol

Hirondelle de rochers en vol

Les espèces de martinets en France

Les martinets appartiennent à la famille des Apopidés. Ce ne sont pas des passereaux, contrairement aux hirondelles. Excellents voiliers, ils sont très endurants et passent 10 mois sur 12 en vol, ce qui est juste phénoménal !

Le Martinet noir

Le Martinet noir est une espèce est très répandue. On l’observe souvent en chasse en compagnie des hirondelles avec lesquelles il est souvent confondu. A l’origine inféodé aux milieux rupestres, il niche désormais plus couramment dans les structures ou constructions anthropiques des villes et villages. La puissance de son vol lui permet, en effet, de parcourir de grandes distances pour ses recherches alimentaires. Il se reconnait facilement grâce à son plumage sombre.

Martinet noir en vol

Martinet noir en vol

Le Martinet pâle

Ce martinet est similaire au précédent mais la coloration générale de son plumage est légèrement plus claire, ce qui peut être difficile à repérer en fonction de la luminosité. Toutefois, il est plus trapu que son cousin. Vous le trouverez plus particulièrement en bord de mer car il niche dans les parois rocheuses du littoral du pourtour méditerranéen.

Un martinet pale en vol

Un martinet pale en vol

Le Martinet à ventre blanc

Comme son nom l’indique, sa particularité est que sa gorge et son ventre son blancs et sont séparés par un collier de couleur brun. C’est également le plus gros des trois espèces de martinets visibles en France, il peut mesurer jusqu’à 1,5 fois la taille d’un Martinet noir. Cette espèce est beaucoup plus rare que le Martinet noir en zone urbaine car il affectionne tout particulièrement les milieux escarpés de montagne et de falaises.

Un martinet à ventre blanc en vol

Un martinet à ventre blanc en vol

Quelles sont alors les différences entre les hirondelles et les martinets ?

Voilà, vous êtes un ornithologue averti et vous avez tous les critères d’identification en tête. Toutefois, même en ayant fait le tour des espèces d’hirondelles et de martinets observables dans le pays, vous pouvez encore vous demander : « en vol et de loin, difficile de voir tous ces détails sur le plumage et la forme….. ». C’est pourquoi nous allons vous dévoiler quelques petites astuces qui vous permettront de faire la différence entre ces deux familles.

  • Quand l’oiseau est posé.

Et oui…les martinets font parti des oiseaux qui ne se posent jamais (ou très rarement). Ils se nourrissent, dorment et s’accouplent en vol. En effet, la configuration de leurs ailes implique que lorsqu’elles sont fermées, elles dépassent au moins de 1,5 cm du bout de la queue. Il est donc très difficile de rester posé avec un tel handicap. Ils sont en outre munis de pattes réduites ne leur permettant pas de se percher contrairement aux hirondelles. Ils ne se posent que pour la couvaison.

Si l’oiseau que vous observez est posé, vous avez donc 99% de chances que ce soit une hirondelle plutôt qu’un martinet.

Un martinet qui se retrouve au sol signifie sans doute qu’il a un problème ou qu’il est blessé, n’essayez donc pas de le faire s’envoler en le jetant dans les airs ! Mettez le dans une boîte fermée avec des espaces pour laisser entrer l’air puis dirigez-vous vers un centre de re-validation agréé.

  • Quand l’oiseau vole.

Même si l’allure générale des deux espèces peut sembler similaire, les silhouettes, les envergures des oiseaux et leur façon de voler diffèrent. Certains ornithologues vous diront pour vous taquiner qu’ils ont un sixième sens !! Et bien non, on appelle ça tout simplement, en jargon d’ornithologue, le « Jizz ».

Ce terme renvoie à une allure et un comportement général que nous donne l’oiseau et qui nous permet de le reconnaître rapidement même si nous n’avons pas noté tous les détails de son plumage.

Tout d’abord, la forme des ailes des hirondelles peut être qualifiée de « triangulaire » alors que celles des martinets dessinent précisément la forme d’une faucille. Elles sont donc plus arquées.

 

Reconnaitre l'hirondelle du martinet en vol Différence entre le martinet et l'hirondelle en vol
Les ailes de l’hirondelle sont triangulaires Les ailes du martinet sont arquées

 

Enfin avec les critères énoncés ci-avant, autrement dit la forme de la queue (filets ou non), la couleur des parties du corps de l’oiseau (tête, gorge, ventre et croupion – présence de roux, de clair, de petites taches etc.) et la taille de l’oiseau vous permettront de déterminer de quelle famille et surtout de quelle espèce il s’agit.

Par exemple, le Martinet noir et les Hirondelles (Hirondelles des fenêtres et Hirondelles rustiques) sont souvent observés en chasse ensemble au dessus des villages et agglomérations, toutefois vous reconnaitrez le Martinet qui est de taille supérieure. De plus, son vol est marqué par des battements d’ailes frénétiques entrecoupés de longs vols planés. Les Hirondelles, quant à elles, papillonnent dans tous les sens.

La tendance des populations de ces oiseaux

Ces dernières années, les effectifs d’hirondelles ont baissé de façon fulgurante ! On évalue cette baisse entre 40 et 50 %.

L’arrivée du printemps amène la joie de vivre et les hirondelles, la joie de vivre oui, mais pas pour tout le monde…Nombreuses sont les personnes à trouver les nids qu’elles fabriquent gênants ou bien sales. Et ce raisonnement les amène parfois à détruire ces nids et ainsi à empêcher les populations de se reproduire.

Et que dit la loi sur la protection de ces oiseaux ?

La destruction des nids et des jeunes hirondelles (ou martinets) est strictement interdite. La loi du 10 juillet 1976, confirmée par celle du 29 octobre 2009, prévoit une peine de 6 mois d’emprisonnement et 9.000 € d’amende. Le fait est que les textes de loi ne suffisent pas à endiguer le phénomène de destruction des nids, car peu voire aucun juge ne sera en mesure de prononcer une telle peine pour un délit qu’ils jugent si peu important. C’est pourquoi il est primordial de sensibiliser les personnes autour de vous sur la disparition probable des hirondelles et martinets.

 

Auteur : Aurélie BEA

Ressources bibliographiques :

  • Le guide ornitho – guide DELACHAUX nouvelle Edition
  • https://www.oiseaux.net/oiseaux/

Sources photo : Sébastien CABOT, Aurélie BEA, ahmed m ; Michel Craig ; C.V. Vick ; Lip Kee ; Nik Borrow ; Kentish Plumber ; J. Maughn ; Victor ; Dave Curtis ; Mike Prince ; Paul F Donald ; mau.photo ; Maxime

Nullam id Phasellus at ut Donec Praesent sem, Donec leo Praesent