Chez les animaux, les mâles aussi sont des papas

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, chez les animaux, tous les mâles ne sont pas que des géniteurs délaissant femme et enfants une fois l’accouplement terminé.

Certains s’occupent avec la femelle de la progéniture, d’autres sont des « pères célibataires », pour d’autres, ce sont même eux qui couvent ou qui portent le petit !

Des papas présents depuis la conception…

Chez certaines espèces, le mâle joue pleinement son rôle pour garantir l’arrivée des jeunes en bonne santé, s’impliquant dans leur bon développement dès leur conception !

Le cas particulier du mâle hippocampe qui porte son bébé

C’est certainement le cas le plus connu mais aussi le plus extraordinaire. La femelle hippocampe, à l’inverse des autres espèces animales, va pondre ses œufs et les déposer dans la poche ventrale du mâle prévue à cet effet. Le mâle va ensuite pouvoir les fertiliser et les porter jusqu’à leur terme d’incubation. Environ un millier de petits hippocampes sortiront de son corps.

Si l’hippocampe les porte, d’autres protègent leurs œufs comme ils peuvent !

Bien que le cas de l’hippocampe soit rare, chez beaucoup d’espèces animales, notamment chez les oiseaux et les poissons, les mâles participent ou prennent part exclusivement à la période d’incubation des jeunes.

Ceux qui pratiquent la garde alternée

Ainsi, le manchot royal va partager la couvaison de l’œuf avec sa partenaire. Après la reproduction, celle-ci va pondre un œuf et le garder au chaud sous ses pattes. Le mâle va prendre part à la couvaison par alternance de plusieurs jours, permettant alors successivement à l’un et l’autre des partenaires d’aller se nourrir de poisson, pour le régurgiter au bébé une fois éclos.

La grenouille, Assa darlingtoni, originaire d’Australie fait aussi de la garde alternée avec la femelle qui pond ses œufs au sol. Leur petite particularité est qu’une fois qu’ils ont éclo, la femelle s’en va et le mâle prend le relais. Les têtards montent dans les poches de peau présentes sur ses flancs et y restent jusqu’à leur développement complet.

Le manchot mâle (père) couve l'oeuf en alternance avec la femelle

Le manchot mâle (père) couve l’oeuf en alternance avec la femelle

 

Les papas célibataires

Chez le gobie buhotte, une espèce de poisson, le mâle assure seul le soin parental d’œufs pondus par plusieurs femelles différentes ! Celles-ci viennent pondre successivement dans le nid du mâle qui va s’occuper des œufs jusqu’à leur éclosion, en s’assurant de bien les ventiler pour les oxygéner.

Le crapaud accoucheur, lui est un papa modèle. Il enroule autour de son corps une longue chaine d’œufs fécondés, veillant à ce qu’ils soient hydratés constamment en allant se baigner dans des mares ou points d’eau par temps sec. Cela va continuer pendant 3 à 6 semaines, jusqu’au moment où il les transportera jusqu’à un point d’eau permanent pour qu’ils éclosent et que commencent leur vie sur terre !

…Jusqu’à la naissance et plus encore

Chez d’autres espèces, le père est présent même après la naissance des jeunes, et ce jusqu’à ce qu’ils puissent voler de leur propres ailes !

Une maman et un papa pour s’occuper de la progéniture

Certains ont de la chance et bénéficient des soins parentaux de leurs deux parents ! Même si ce type de soins n’est pas courant dans le monde animal, du fait de l’avantage restreint qu’ils en tirent pour multiplier leur reproduction, certains y trouvent un intérêt, comme les oiseaux chez qui on retrouve majoritairement ce type d’association parentale.

Chez la mésange charbonnière par exemple, le mâle et la femelle se répartissent les tâches. C’est la femelle qui s’occupe de la construction du nid et de l’incubation et c’est le mâle – en bon patriarche – qui nourrit la femelle pendant la ponte et la couvaison. Ensuite, il nourrit les jeunes avec l’aide de la femelle. C’est également le cas du renard roux – pas toujours – qui se partage les tâches avec sa partenaire pour s’occuper de leurs petits.

Le couple de renards roux est solidaire dans l'éducation des renardeaux

Le couple de renards roux est solidaire dans l’éducation des renardeaux

Un papa c’est bien utile !

Quelques fois, le rôle du père prend tout son sens surtout lorsque, comme le callicèbe gris (espèce de primate), le petit montre un attachement plus fort pour son père. En effet, après l’avoir nourri, sa mère le rejette et c’est le mâle qui porte son enfant !

Chez le babouin jaune, le père reconnaît son petit et intervient en sa faveur lors de disputes avec des congénères.

Enfin, pour terminer sur ces exemples non exhaustifs, chez le pingouin torda, c’est le mâle qui accompagne son jeune pour ses premiers pas vers la mer ! Il semblerait que cela soit à cause de son agressivité, plus accrue que la femelle, lui permettant de mieux défendre sa progéniture.

Sources

Taylor, M. Les animaux en plus de 300 curiosités, Paris, Delachaux et Niestlé, 2011, 226 pp. 

Buchan, J.C. & al. (2003). True paternal care in multi-male primate society. Nature, 425, pp. 179-181.

Crédits photos : Dominique Génin ; chessboard35 ; Peter Trimming

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

quis Curabitur nec Aenean ut Praesent efficitur. ut