1 – Grizzly : un grand mammifère super prédateur

Grizzly ou grizzli, grand mammifère omnivore d'Amérique - Instinct Animal

Grizzly ou grizzli, grand mammifère omnivore d’Amérique – Instinct Animal

Ce grand mammifère vit dans les forêts de conifères jonchées de prairies et de rivières. Omnivore, le grizzly possède un régime alimentaire très diversifié. Mangeur de racines, noix, graines, mais également charognard et très bon chasseur. Il n’hésite pas à s’attaquer à des animaux comme des écureuils et des élans. Très bon nageur, il arrive sans difficulté à capturer des truites et des saumons.

Le grizzly est une sous-espèce de l’ours brun et tire son nom de son épaisse fourrure aux pointes de couleurs grises, mais son pelage peut aller du blond cendré au brun très foncé.

La période de reproduction s’étend de la fin du printemps jusqu’au début de l’été. La femelle peut donner naissance à 4 oursons qui naîtront au cours de l’hibernation. Les petits resteront avec leur mère entre 2 et 4 ans avant de devenir totalement indépendants.

2 – Loup gris : un canidé sauvage vivant en meute

Le loup gris, canidé sauvage vivant en meute - Instinct Animal

Le loup gris, canidé sauvage vivant en meute – Instinct Animal

Ce super prédateur, présent également en Europe, est un animal social qui vit en meute de 7 à 8 adultes. Il est mené un mâle et une femelle appelé le couple alpha, celui-ci dirige les chasses et délimite un territoire. Seul le couple alpha peut se reproduire et donner naissance à une portée de 4 à 7 louveteaux. Chaque individu possède son propre hurlement et possède une place précise dans la meute.

Dans le parc de Yellowstone, des loups ont été réintroduit en 1995 et on a depuis observé un effet bénéfique sur la régénération des arbres et des prairies.

3 – Bison d’Amérique : l’herbivore des grandes plaines d’Amérique

Le bison d'Amérique du Nord, grand mammifère herbivore des plaines - Instinct Animal

Le bison d’Amérique du Nord, grand mammifère herbivore des plaines – Instinct Animal

Ce grand herbivore vit principalement dans les grandes plaines qui s’étendent au sud du Canada, États-Unis jusqu’en Alaska.

Le groupe de bisons est dirigé par une vieille bisonne, composé principalement de femelles et de jeunes bisonneaux. Les taureaux vivent en hardes de mâles ou en solitaires. Ceux-ci s’affrontent lors de combats extrêmement violents pour pouvoir se reproduire avec les femelles. Ces dernières mettent bas à un seul petit, après une gestation de 10 mois au printemps.

Ce grand mammifère a failli disparaître au cours des années 1800 à cause des colons européens qui ont pratiqué une chasse intensive afin de transformer les prairies en terres cultivables. Il ne restait alors qu’entre 500 et 1000 individus à la fin du XIXème siècle contre 30 millions auparavant. Depuis, on compte environ 30 000 bisons en liberté et 500 000 bisons domestiqués.

4 – Pygargue à tête blanche : l’emblème des Etats-Unis d’Amérique

Pygargue à tête blanche, oiseau de proie, emblème des USA - Instinct Animal

Pygargue à tête blanche, oiseau de proie, emblème des USA – Instinct Animal

Cet oiseau de proie est l’emblème, le symbole des États-Unis depuis 1782 et vit uniquement en Amérique du Nord.

Les pygargues vivent avant tout près des plans d’eau pour y chasser des poissons, des loutres de mer, des oiseaux marins mais passent la plus grande partie de leur temps à se nourrir de charognes.

Un couple de pygargues construit plusieurs nids avec un nid favori pouvant mesurer près de 4m de profondeur et 2,50m de largeur. Un seul poussin sur les deux en moyenne survit jusqu’à l’envol. Ces rapaces peuvent vivre jusqu’à 50 ans !

5 – L’orignal : le plus grand des cervidés

L'orignal, grand cervidé d'Amérique aux larges bois - Instinct Animal

L’orignal, grand cervidé d’Amérique aux larges bois – Instinct Animal

L’orignal est le plus grand des cervidés vivant dans des forêts de conifères près des marais et des lacs. Ces animaux sont solitaires sauf les femelles qui vivent avec leurs petits. Ces herbivores aiment brouter de jeunes pousses d’herbes, des plantes aquatiques comme les racines de lys.

En période de rut, les femelles choisiront un mâle avec une taille de bois imposants et des cors nombreux. Celle-ci donnera naissance à un ou deux faons qui seront sevrés à l’âge de 6 mois. Seuls l’homme, le loup et l’ours représentent un danger pour l’orignal.

Crédits photos : Free-Photos ; christels ; kasabubu ; Seaq68 ; 12019  ; PhotoJeff

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
libero efficitur. leo. Phasellus dolor. tempus venenatis, libero