Manchot empereur : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU MANCHOT EMPEREUR

Le manchot empereur est une espèce d’oiseau de mer appartenant à l’ordre des sphénisciformes et à la famille des sphéniscidés.

Il ressemble au pingouin, mais il est beaucoup plus gros que lui et ne peut pas voler.

Il vit au pôle Sud, en Antarctique d’où l’espèce est endémique.

CLASSIFICATION SCIENTIFIQUE DE L’ESPECE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseau
  • Ordre : Sphénisciforme
  • Famille : Sphéniscidé
  • Genre : Aptenodytes
  • Espèce : forsteri
  • Nom latin : Aptenodytes forsteri
Manchots empereurs en marche pour l'aire de nidification - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU MANCHOT EMPEREUR

Taille :

110 à 120 cm

Envergure :

40 à 50 cm les ailes déployées

Poids :

20 à 40 kg

Caractéristiques du corps :

Allure élancée, long bec incurvé, ailes plates et rigides, pattes palmées, plumage dense et imperméable (en dehors de la période de mue où l’oiseau ne peut pas plonger dans l’eau car son plumage perméable ne lui permet pas de résister au froid).

Longueur du bec :

8 à 10 cm

Couleur du plumage :

Dos noir, tête et gorge noires, dessus des ailes noir, ventre blanc à jaune pâle, dessous des ailes blanc, tâche jaune derrière les oreilles, pattes noires.

Chez le juvénile, le plumage est quasiment entièrement blanc.

Cri / bruit / chant :

Cri  grave et rauque, principalement entendu en colonie. On dit qu’il brait ou qu’il jabote.

HABITAT ET ALIMENTATION DU MANCHOT EMPEREUR

 Répartition géographique :

Pôle Sud : Antarctique

Lieu de vie :

Le manchot empereur vit le long des zones côtières, autour des falaises maritimes, à proximité de l’eau pour pouvoir se nourrir et sur la banquise pour mettre bas et élever ses petits.

Régime alimentaire :

Carnivore

Type de nourriture :

Il mange différentes espèces de poissons, des crustacés (krill) et des céphalopodes (calmars).

STRUCTURE SOCIALE DES MANCHOTS EMPEREURS

Vie sociale :

Le manchot empereur est une espèce sociale et grégaire. Il vit en groupe ou colonie, sur terre ou en mer, que ce soit lors de la chasse ou pendant la période de reproduction. Ces colonies peuvent comporter parfois plusieurs milliers d’individus.

L’effet de groupe permet à tous les individus de se protéger du froid intense en constituant un groupe dense (à la manière de la tortue romaine) où les individus au centre se réchauffent et laissent place alternativement aux individus à la périphérie de la colonie.

Pour communiquer entre eux, les manchots empereurs utilisent différents cris ou bruits et peuvent émettre des sons à des fréquences variables. Ces cris sont très utiles lors de la nidification lorsque les partenaires doivent se retrouver parmi des milliers d’autres congénères.

Inapte au vol (du fait d’ailes courtes et rigides), le manchot empereur se déplace en marchant ou en glissant sur le ventre. 

Lors de la période de reproduction, les manchots empereurs entament une longue marche sur la glace à l’intérieur des terres (50 à 100 km) afin de trouver l’endroit idéal pour nicher (à l’abris des vents violents). Une fois l’oeuf pondu, le mâle le couve pendant que la femelle retourne à la mer pour se nourrir. Son absence peut durer jusqu’à 2 mois.

A la fin de la période de couvaison, le mâle aura perdu 30 à 40 % de son poids. Une fois la femelle de retour à la colonie, le mâle ira rejoindre la mer à son tour pour se nourrir.

Technique de chasse :

Les manchots empereurs chassent leurs proies en plongeant en profondeur dans l’eau puis, lors de la remontée, ils attrapent leurs proies par surprise. Très bons nageurs, ils peuvent atteindre 30 km/h à la nage, plonger jusqu’à 500 m de profondeur et rester en apnée pendant 15 à 20 minutes.

Prédateurs :

Certains oiseaux marins comme le pétrel géant ou le labbe de McCormick sont ses principaux prédateurs, notamment lors de la période de reproduction où de nombreux jeunes poussins sont vulnérables.

L’orque et le léopard des mers peuvent également être une menace pour l’oiseau.

REPRODUCTION DU MANCHOT EMPEREUR

Maturité sexuelle :

3 à 5 ans

Période de nidification :

Hiver austral (mars à avril)

Nombre de couvées par an :

1 couvée annuelle

Lieu de ponte / nid / naissance :

Sur la glace (manchotière)

L’oeuf ne rentre jamais en contact direct avec la glace. Il est placé sur les pattes du mâle ou de la femelle et recouvert du plumage de l’adulte pour le protéger du froid.

Nombre d’oeufs par ponte :

1 oeuf unique par couvée

Durée de l’incubation / couvaison :

52 à 62 jours ; couvaison effectuée par le mâle (la femelle étant partie à la mer pour se nourrir).

Sevrage :

Une fois le poussin né, les parents s’en occupent chacun leur tour ; un adulte restant avec le petit et l’autre allant chercher de la nourriture à la mer pour le nourrir.

Le juvénile sera autonome à l’âge de 4 mois environ. Il sera alors poussé par ses parents pour rejoindre la mer.

Il reviendra quelques années plus tard à l’endroit où il est né pour élevé son petit à son tour.

Manchot empereur mâle ne train de couver l'oeuf sur ses pattes - Instinct Animal

LONGEVITE DU MANCHOT EMPEREUR

Espérance de vie :

La durée de vie du manchot empereur est de 20 à 30 ans à l’état sauvage. 

Plusieurs spécialistes estiment que certains individus ont déjà atteint l’âge de 50 ans.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DE L’OISEAU

Statut de conservation IUCN :

Presque menacé (NT)

Mesures de protection :

Le manchot empereur est une espèce quasi menacée au niveau mondial.

La dégradation de son habitat naturel, la raréfaction de ses proies du fait de la pêche industrielle ainsi que le changement climatique sont les principales causes du déclin de l’espèce.

Certains scientifiques pensent que les populations de cet oiseau pourraient diminuer de 70 % à l’horizon 2100.

Taille de la population :

150 000 à 400 000 couples à l’état sauvage

A savoir

Le manchot empereur se reproduit durant l’hiver austral (mars à avril) où les températures sont les plus froides de l’année (jusqu’à -60 °C) et les vents très violents (jusqu’à 200 km/h).

Le manchot est souvent confondu avec le pingouin du fait de leur ressemblance et surtout car en anglais, le mot manchot est traduit… penguin. Mais ces 2 oiseaux ne font pas parti de la même famille. De plus le petit pingouin vole alors que le manchot ne vole pas.

LE MANCHOT EMPEREUR DANS LES ZOOS ET PARCS ANIMALIERS

Les zoos où le voir :

  • Zoo d’Anvers (Belgique)

Photos DU MANCHOT EMPEREUR

ESPECES D’Oiseaux similaires

Manchot royal

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

lectus leo sem, Praesent libero. sit dolor id, libero id suscipit ut