La langue française regorge d’expressions imagées qui ne tombent pas toujours sous le sens ! Les légumes (raconter des salades), les parties de notre corps (casser les pieds), les éléments naturels (la tête dans les nuages; avoir un coup de foudre), et bien d’autres entités sont mises en scène pour faire passer un message à travers des expressions. Et les animaux ne sont pas en reste ! Il n’est pas rare d’entendre que quelqu’un a un œil de lynx, ou qu’il est rusé comme un renard. Mais connaissons-nous vraiment les origines de ces expressions ?

En voici 7, décortiquées pour vous !

Être rusé comme un renard

Lorsqu’une personne est intelligente et qu’elle arrive à se sortir de situations très délicates, on dit souvent qu’elle est rusée comme un renard. Mais cette personne est aussi sournoise ! En effet, si on fait référence à la Fable du corbeaux et le renard, de Jean de La Fontaine, où le renard use de son intelligence pour tromper le corbeau, être rusé comme un renard n’est pas vraiment une qualité !

Attestée en 1678 dans la langue française, cette expression remonte pourtant à bien plus loin. En 424 A.V J-C, l’auteur Grec Aristophane fait déjà référence à la ruse du renard dans une de ses pièces. Mais c’est à l’apparition du Roman de Renart (ouvrage médiéval du 13ème siècle), que cette expression prend tout son sens. Ayant pour but de se moquer de la société de l’époque en mettant en scène des animaux, le personnage prénommé Renart (représenté par un goupil qui est le nom utilisé pour désigné le renard, en anciens français) est un chevalier n’hésitant pas à se moquer des gens et à vivre à leur dépens en les ridiculisant. Il y incarne la ruse et la belle parole.

Peu à peu, le nom commun du canidé renard devient éponyme de Renart, délaissant alors le terme de goupil. S’il a perdu son t finalpour le d, le renard garde la réputation associée au personnage principal de l’ancien ouvrage, la ruse.

Etre rusé comme un renard - expression animalière française
Etre rusé comme un renard – expression animalière française

A lire sur le même sujet : Le corbeau, cet oiseau aux capacités cognitives incroyables !

Être malin comme un singe

Voici une autre expression utilisée pour qualifier quelqu’un d’intelligent ! Pourtant, si celle-ci semble être, aujourd’hui, plutôt un compliment au regard des capacités cognitives exceptionnelles des singes (utilisation d’outils, apprentissages…), elle n’a pas toujours été flatteuse !

Au moyen-âge, le terme malin désignait le diable, et le singe était considéré comme son incarnation. Dire d’une personne qu’elle était maligne comme un singe signifiait alors qu’elle était le démon !

Etre malin comme un singe
Etre malin comme un singe

A lire sur le même sujet : Ces animaux qui utilisent des outils étonnants

Avoir un œil de lynx

Avoir un œil de lynx, ou avoir une vue perçante, revient à dire la même chose. Pourtant, bien que le lynx ait une bonne vue, ça ne casse pourtant pas trois pattes à un canard !

En fait, cette expression n’a rien à voir avec cet animal, mais plutôt avec la mythologie grecque. Parmi les argonautes, ces héros qui étaient partis conquérir la Toison d’Or en bateau, l’un était célèbre pour avoir une vue remarquable et le pouvoir d’observer ce qui se passait dans le ciel et en enfer. L’orthographe du prénom de ce héros, Lynchée, ressemblant fortement au nom de l’animal, s’est rapidement transformé en œil de lynx dans la culture populaire.

Avoir un oeil de lynx signifie avoir une très bonne vue
Avoir un oeil de lynx signifie avoir une très bonne vue

Être fait comme un rat

On est fait comme un rat lorsqu’on est dans une situation sans issue, comme quand on est dans l’impossibilité de fuir  ! Dans la culture populaire, le rat n’est pas un animal très ragoûtant. C’est au cours du 16ème siècle que l’on commence à comparer le rat à diverses situations comme : « pauvre comme un rat » ou « pris et cuit comme un rat » (1725), qui est l’équivalent de notre expression actuelle (1932). Le terme « fait » correspond à la situation d’être coincé dans un piège, comme le rongeur, qui alors, ne peut pas s’en échapper.

Avoir un caractère de cochon

Avoir un caractère de cochon se dit de quelqu’un qui a un mauvais caractère et qui se fâche pour rien. Cette fois, l’animal a bien un rapport avec cette expression. En vieillissant, le cochon a la réputation de devenir agressif et méchant à la moindre contrariété.

Dormir comme un loir

Le loir passe 7 mois de l’année en hibernation, pas compliqué de faire le parallèle avec celui qui aurait dormi profondément. On dit alors qu’il a dormi comme un loir !

Être un ours mal léché

C’est au 17ème siècle qu’on commence à employer cette expression pour désigner quelqu’un qui ne se mêle pas à la société, qui est rustre et souvent malpoli. À cette époque, les gens pensaient que l’ourson n’était pas tout à fait formé à sa naissance et que sa mère devait le lécher pour qu’il soit complètement achevé. C’est ainsi qu’une personne « mal léchée » est quelqu’un qui n’a pas beaucoup d’éducation.

Etre un ours mal léché signifie être rustre ou malpoli
Etre un ours mal léché signifie être rustre ou malpoli
elit. justo consequat. pulvinar ipsum efficitur. ante.