La corneille noire : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DE LA CORNEILLE NOIRE

La corneille noire est une espèce d’oiseau appartenant à l’ordre des passériformes (passereaux) dont il est le plus grand spécimen, et à la famille des corvidés.

Elle vit dans les pays d’Europe de l’Ouest ainsi qu’en Asie.

CLASSIFICATION SCIENTIFIQUE DE L’ESPECE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseau
  • Ordre : Passériforme
  • Famille : Corvidé
  • Genre : Corvus
  • Espèce : corone
  • Nom latin : Corvus corone
Corneille noire - oiseau, corvidé - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DE LA CORNEILLE NOIRE

Taille :

45 à 55 cm

Envergure :

Envergure de 85 à 105 cm les ailes déployées

Poids :

400 à 650 g selon les régions

Caractéristiques du corps :

Corps trapu, bec légèrement arqué et puissant, ailes larges, longues griffes, queue arrondie

Caractéristiques du vol :

Vol avec battements d’ailes réguliers ; la corneille noire ne plane presque jamais

Couleur du plumage :

Plumage entièrement noir ; bec noir, pattes et griffes noir, yeux noir

Cri / bruit / chant :

Le croassement, la corneille noire croasse : cri sonore, agressif et répétitif, sorte de kroa-kroa-kroa. Le répertoire des cris et des chants varie selon la situation et le comportement de l’oiseau.

HABITAT ET ALIMENTATION DE LA CORNEILLE NOIRE

Répartition géographique :

Europe de l’Ouest, Asie Centrale

Lieu de vie :

La corneille noire vit dans les milieux ouverts, les milieux peu boisés, les prairies, les lisières de forêts, les clairières, les zones côtières.

On la retrouve également dans les parcs et jardins arborés, y compris dans les grandes villes.

Elle peut vivre jusqu’à 2 000 m d’altitude.

Régime alimentaire :

Omnivore, carnivore, charognard

Type de nourriture :

La corneille noire mange principalement des des petits animaux, des jeunes lièvres, des lapins, des invertébrés (insectes), des reptiles (orvet fragile) et des cadavres d’animaux ou charognes.

Il lui arrive aussi de piller les oeufs dans les nids d’autres espèces d’oiseaux.

En complément, elle se nourrit également de graines et de fruits.

En zone urbaine, la corneille noire mange les déchets organiques laissés par les humains. Elle n’hésite pas à se servir directement dans les poubelles situées dans les parcs et jardins des villes.

Elle joue un rôle écologique majeur en “nettoyant” les campagnes des animaux en décomposition et évite ainsi la propagation de maladies.

STRUCTURE SOCIALE DE LA CORNEILLE NOIRE

Vie sociale :

La corneille noire est un oiseau sédentaire ; elle s’adapte très bien aux différences de températures entre l’été et l’hiver et n’a donc pas besoin de migrer.

L’oiseau vit en couple ou en petits groupes familiaux. Lorsque la nourriture est abondante (terres cultivées), il est courant d’apercevoir des corneilles noires en groupe de plusieurs dizaines d’individus.

Avant la tombée de la nuit, les corneilles noire se rassemblent et dorment en groupe formant ainsi une sorte de “dortoir”.

Agressive et territoriale, elle défend son territoire contre les tentatives d’intrusion. Lorsqu’un prédateur s’approche, la corneille noire croasse de manière sonore et répétitive et harcèle le rapace jusqu’à ce qu’il finisse par fuir.

Technique de chasse :

La corneille noire est capable d’attraper ses proies en vol comme l’étourneau sansonnet. D’autres espèces d’oiseaux de taille supérieure sont elles, capturées au sol.

Prédateurs :

Les rapaces et les oiseaux de proies sont ses principaux prédateurs.

REPRODUCTION DE LA CORNEILLE NOIRE

Maturité sexuelle :

15 à 18 mois

Les couples de corneilles noire sont monogames et sont unis pour la vie.

Période de nidification :

Printemps (avril à juin)

Lieu de ponte / nid / naissance :

Nid de grande taille, placé en hauteur, à la cime d’un arbre, sur une falaise ou sur le toit d’une habitation.

Le nid est aménagé par le mâle et la femelle à l’aide de branches, d’écorces, de racines, de feuilles mais aussi avec des plumes ou des poils et parfois avec des déchets d’origine humaine (plastique, papier).

Nombre de couvées annuelles :

1 couvée par an

Nombre d’oeufs par ponte :

3 à 6 oeufs par couvée

Durée de l’incubation / couvaison :

18 à 20 jours ; seule la femelle couve les oeufs

Sevrage :

La becquée est réalisée par les 2 parents par régurgitation. L’envol des petits se fait au bout de 30 à 35 jours. Les poussins seront encore nourris par leurs parents pendant plusieurs semaines avant d’être totalement sevrés.

Corneille noire sur une branche, oiseau, corvidé - Instinct Animal

LONGEVITE DE LA CORNEILLE NOIRE

Espérance de vie :

L’espérance de vie de la corneille noire est de 18 à 20 ans à l’état sauvage.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DE L’OISEAU

Statut de conservation IUCN :

Préoccupation mineure (LC)

Mesures de protection :

La corneille noire n’est pas une espèce menacée en France. L’oiseau est très répandu sur toute son aire de répartition et s’adapte très facilement à son environnement.

En France, l’espèce est considérée comme “nuisible” dans certains départements car elle s’attaque aux cultures et aux élevages d’oiseaux (elle peut se nourrir des oeufs des oiseaux d’élevage). A ce titre, elle est peu appréciée des agriculteurs et des chasseurs français.

Taille de la population :

NC

A SAVOIR

La corneille noire, comme d’autres oiseaux de la famille des corvidés, est un animal extrêmement intelligent. Elle est capable d’utiliser des outils, à l’instar d’autres espèces (chimpanzé, sittelle torchepot) pour arriver à ses fins.

Une étude scientifique a démontré que l’oiseau est capable d’identifier et de mémoriser le visage des humains qu’elle croise et de se rappeler de ceux qui sont une menace potentielle pour elle. Le corvidé serait également capable de transmettre ces informations aux autres corneilles noire de son groupe.

L’expression “bayer aux corneilles” fréquemment utilisée au XVIIème siècle signifie rester bouche bée devant quelque chose d’insignifiant. A cette époque, le mot “corneille” désignait des objets sans importance, sans intérêt.

PHOTOS DE LA CORNEILLE NOIRE

ESPECES D’OISEAUX SIMILAIRES

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

luctus nunc id venenatis, adipiscing odio ipsum sit ut