Certains primates sont appelés “Grands Singes” ou “Apes” en anglais. La différence entre les singes (monkey) et les grands singes (ape) réside dans le fait que ces derniers n’ont pas de queue. Alors ces grands singes, qui sont-ils ?

 

Des singes sans queue

 

La première caractéristique des grands singes est leur absence de queue. Ces primates ont également d’autres distinctions telles qu’un cerveau plus développé, une vision plus développée, une espérance de vie plus longue et une enfance plus longue.

 

Famille des Hominidés

 

Les grands singes font partis de la famille des Hominidés qui est séparée en deux lignées :

  • Hylobatidés
  • Homininés et Pongidés

Les hylobatidés

Les hylobatidés comprennent les siamangs et les gibbons. Ils vivent en Asie méridionale dans les forêts tropicales. Ils se déplacent par locomotion arboricole grâce à leurs longs bras et ils ne descendent quasiment jamais au sol. Ils vivent en famille sur un territoire délimité par des cris et des sons. Il existe 17 espèces de gibbons qui se distinguent par leur chant et leur couleur de pelage.

Le siamang et le gibbon font partie des Grands Singes

Le siamang et le gibbon font partie des Grands Singes

 

Les pongidés

Il s’agit des orangs-outans, aussi appelés “hommes des forêts” en malais, que l’on retrouve à Bornéo ou Sumatra en Asie du sud-est. On distingue donc deux espèces : l’orang-outan de Bornéo et l’orang-outan de Sumatra.

Leur pelage roux est caractéristique de ses primates. Les orangs-outans sont arboricoles. Ils se nourrissent de fruits, de jeunes pousses, d’écorce, de feuilles, et d’insectes.

Les mâles se différencient des femelles par un renflement adipeux, de chaque côté du visage, appelé “disque facial”.

Les mâles sont solitaires tandis que les femelles accompagnent leurs petits jusqu’à l’âge de 7 ou 8 ans.

L'orang-outan fait partie des grands singes

L’orang-outan, un grand singe d’Asie du Sud-Est

Les homininés

Les Homininés comprennent les chimpanzés, les bonobos, les gorilles et bien-sûr … l’homme ! Hormis l’homme dont la répartition est mondiale, les homininés vivent dans les forêts tropicales d’Afrique.

 

  • Chimpanzés

Les chimpanzés vivent en groupe de 2 à 80 individus avec à leur tête un mâle adulte. Ils peuvent se diviser en petits sous-groupes pour la recherche de nourriture. Le soir les individus se regroupent et ils construisent un nid de feuilles pour dormir.

Omnivores, ils se nourrissent de fruits, de végétaux, d’insectes et de petits mammifères. Ils peuvent également chasser d’autres petits singes, essentiellement des colobes.

Le chimpanzé, un Grand Singe très proche de l'Homme

Le chimpanzé, un Grand Singe très proche génétiquement de l’Homme

  • Bonobos

Les bonobos vivent dans la forêt tropicale de la République Démocratique du Congo. Ils sont connus pour leur principe du « faites l’amour pas la guerre ». En effet, le sexe remplace la violence pour résoudre les conflits. Le groupe d’une dizaine d’individus est dirigé par les femelles.

Les bonobos sont principalement frugivores mais ils consomment aussi quelques insectes et petits vertébrés.

 

  • Gorilles

Le gorille est le plus grand et le plus massif de tous les singes. Il peut peser de 80 kg pour les femelles à 200 kg pour les mâles. Sa carrure impressionnante est à l’origine de sa réputation de « brute ». Cependant, c’est un animal doux et principalement végétarien. Il mange des feuilles mais aussi des fruits et quelques fois des insectes.

Il existe deux espèces : le gorille de l’ouest africain et le gorille de l’est africain.

Les gorilles se déplacent au sol. Ils construisent un nid de feuilles toutes les nuits. Les gorilles vivent en groupe de 2 à 30 individus avec à leur tête un mâle adulte.

 

Le gorille est le plus imposant des Grands Singes

Le gorille est le plus imposant des Grands Singes

Les grands singes menacés d’extinction

 

Les grands singes (hormis l’homme) sont classés en annexe 1 de la liste rouge de l’IUCN. Les grands singes pourraient disparaitre d’ici 2050.

La première cause de disparition des grands singes est la destruction et la fragmentation de leur habitat. Parmi ces menaces, il y a l’exploitation forestière avec la coupe du bois exotique pour la fabrication de meubles. On retrouve également l’exploitation minière pour le pétrole, le gaz mais aussi l’extraction de coltan pour la fabrication des smartphones. Enfin, l’augmentation des surfaces cultivées avec les plantations de palmiers à huile réduit fortement les forêts tropicales.

La seconde menace qui pèse sur les grands singes est le braconnage que ce soit pour la viande de brousse ou pour le trafic de bébés.

La troisième cause responsable de leur déclin est leur promiscuité avec les humains et la transmission de maladies humaines dont le virus Ebola.

Agir pour protéger les grands singes

 

Certaines actions de notre quotidien peuvent avoir un impact sur la survie des grands singes à l’autre bout du monde. Des gestes simples peuvent être réalisés pour protéger et sauvegarder ces primates génétiquement très proches de nous. En effet, nous avons plus de 98% de gènes en commun avec le chimpanzé.

Des actions au quotidien :

  • Eviter d’utiliser ou de consommer de l’huile de palme : produits de nettoyage « tensioactif » et aliments contenant de « l’huile végétale » ou « huile de palme ».
  • Acheter du papier ou du bois certifié : le logo FSC garantie que le bois est issu de forêts exploitées de manière responsable.

Des actions en vacances :

  • Ne pas manger de viande de brousse.
  • Ne jamais prendre de photo avec un singe posant pour divertir les touristes.

Des actions associatives :

De nombreuses associations agissent pour la protection des primates et il est possible de les soutenir en les aidant financièrement ou en devenant bénévole.

 

Photos : Alexas_Fotos ; suju272447 ; zockfreund

velit, non elit. id risus efficitur.