L’aigle, cet animal royal

Depuis longtemps, l’aigle fascine les Hommes. Certaines ethnies mexicaines en ont fait un Dieu, d’autres l’utilisait comme emblème symbolique de puissance sur un blason, d’autres, encore aujourd’hui, en font leur allier pour la chasse, comme les Mongoles. Même dans l’armée de l’air française, ces rapaces ont leur place puisqu’ils sont dressés comme « arme anti-drône ». Et pour cause, l’aigle est le plus grand prédateur du ciel.

L’aigle, un oiseau puissant

Les aigles sont des rapaces diurnes, ou oiseaux de proie, qui font partie de la famille des Accipitridés parmi laquelle on retrouve plusieurs espèces différentes comme le très connu Aigle Royal, le Pygargue ou la Harpie féroce. Ce sont les prédateurs des airs.

Des caractéristiques physiques imposantes

Bien qu’ils soient tous différents, les aigles partagent des caractéristiques communes qui font d’eux des oiseaux imposants ! Ils ont de très grandes ailes, jusqu’à 2 mètres d’envergure, une hauteur pouvant aller jusqu’à près d’un mètre pour un poids approchant les 6 kg pour le plus grand d’entre eux, l’Aigle royal.

Ils se distinguent par un bec crochu, qui est très utile pour déchiqueter leurs proies, parfois bien plus grosses qu’eux ! Leurs pattes sont puissantes, munies de 4 doigts aux ongles acérés, permettant à ces rapaces de blesser et broyer leur victime.

Un sens de la vision affûté

En plus de leurs particularités physiques impressionnantes, ils ont une acuité visuelle très performante, une vision perçante qui fait d’eux de redoutables prédateurs pour leurs proies.

En effet, leurs yeux sont presque aussi gros que les nôtres, pour une tête bien plus petite. Ils peuvent repérer des proies de 10 cm jusqu’à 1 km de hauteur !

Des proies de tout type

Les aigles sont des carnivores, ils chassent des animaux vivants, mais ils sont aussi des charognards lorsque la disponibilité des ressources n’est pas suffisante. Et leur ressource alimentaire est très variée ! Ils s’attaquent aussi bien à d’autres oiseaux qu’à des petits rongeurs ou des mammifères plus imposants comme les lapins, les renards ou même les chevreuils ! Pour certaines espèces, poissons, insectes ou encore petits singes sont au menu.

Pour les plus petites proies, les aigles peuvent les emporter dans leur nid et s’en sustenter ; pour les plus grosses, difficilement transportables dans les airs, les oiseaux de proie se servent de leur bec tranchant pour déchiqueter leur trophée sur place.

Quelques exemples de prédateurs chassant leur proie

Pour traquer leur proie, ces grands prédateurs du ciel privilégient des habitats ouverts qui leur permettent une meilleure visibilité. Ils planent à l’affût de tout mouvement. Une fois l’objet de leur convoitise repéré, l’oiseau pique à grande vitesse sur lui et l’attrape en plein vol avec ses pattes.

Pygargue à tête blanche, rapace en vol piqué - Instinct Animal

Pygargue à tête blanche, rapace en vol piqué – Instinct Animal

Le pithécophage des Philippines, celui qui aimait les singes

Cette espèce, communément appelée aigle des singes pour son appétit particulier pour ces derniers, est endémique des Philippines. Il adopte deux stratégies pour repérer sa proie : soit il plane à la cime des arbres, soit il se tient perché sur une branche, puis fonce sur elle une fois détectée. Il lui arrive même de chasser en couple : pendant que l’un distrait la proie, l’autre l’attaque par surprise.

Le pygargue à tête blanche, le pêcheur

Cet aigle vit en Amérique du Nord et, comparé aux autres espèces de sa famille, il se nourrit presque essentiellement de poissons, notamment de saumons, qu’il attrape avec ses serres incurvées quand ils remontent les cours d’eau.

Le féroce aigle couronné

L’aigle couronné, qui se répartit sur une grande partie de l’Afrique, est un des aigles les plus agressifs lorsqu’il chasse. Grâce à ses serres,  il est capable de broyer la tête des singes !

Sachant qu’il s’attaque quelquefois à l’Homme, faites attention, un aigle peut en cacher un autre !

Crédits photos : Wikicommons ; Greg Gard

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

at eget in diam accumsan sed Praesent consequat. velit, Donec porta.