Lapin de garenne : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU LAPIN DE GARENNE

Le lapin de garenne, appelé également le lapin sauvage, le lapin européen ou le lapin des bois, est un petit mammifère herbivore appartenant à l’ordre des lagomorphes et à la famille des léporidés.

Il vit en Europe et en Afrique du Nord, mais l’espèce a été introduite au 19ème siècle en Australie et en Nouvelle-Zélande où l’espèce est devenue invasive.

Il est souvent confondu avec le lièvre d’Europe mais est beaucoup plus petit que lui et ses oreilles sont plus petites.

CLASSIFICATION DE L’ESPECE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère
  • Ordre : Lagomorphe
  • Famille : Léporidé
  • Genre : Oryctolagus
  • Espèce : cuniculus
  • Nom latin : Oryctolagus cuniculus
Lapin de garenne, petit mammifère sauvage - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU LAPIN COMMUN

Taille :

34 à 50 cm

Caractéristiques du corps :

Corps arrondi, petite tête, grandes oreilles, petite queue

Poids :

1 à 2,5 kg

Longueur de la queue :

4 à 6 cm

Longueur des oreilles :

6 à 8 cm

Vitesse :

40 km/h en vitesse de pointe

Couleur du pelage :

Gris-beige à brun sur le dessus, gris blanc sur le ventre, tache rousse sur la nuque, queue brun foncé sur le dessous et blanc sur le dessous

Cri / bruit :

Cri aigu, clapissement, glapissement, couinement ; il clapit, glapit ou couine uniquement en cas de danger.

HABITAT ET ALIMENTATION DU LAPIN DE GARENNE

Répartition géographique :

Europe et Afrique du Nord

L’espèce a été introduite en Australie et en Nouvelle-Zélande au 19ème siècle.

Lieu de vie :

Le lapin de garenne vit dans des milieux où les sols sont meubles et bien drainés pour y construire son terrier : les prairies, les forêts, les bosquets, les lisières de forêts, les landes, les garrigues, les bocages.

Il fréquente également les espaces verts à proximité des habitations (potagers, jardins) et même les zones urbaines (parcs, ronds-points, aires d’autoroutes…).

Il peut évoluer jusqu’à 1 500 m d’altitude.

Régime alimentaire :

Herbivore

Type de nourriture :

Le lapin sauvage mange des plantes herbacées (graminées), des graines, des racines, des bulbes, des jeunes pousses d’arbres et d’arbustes, des écorces.

Il se nourrit également dans les cultures agricoles (céréales).

Le petit mammifère mange aussi les légumes des potagers (salades, carottes, choux…).

STRUCTURE SOCIALE DES LAPINS SAUVAGES

Vie sociale :

Animal social et grégaire, le lapin de garenne vit en groupe composé de plusieurs individus (10 à 20 le plus souvent). Une hiérarchie s’installe au sein de la colonie où les individus dominants (mâles et femelles) sont prioritaires sur les accouplements et bénéficient des meilleurs emplacements au sein de la garenne.

La hiérarchie est remise en cause chaque année au printemps et des combats peuvent survenir.

Quand la densité est faible sur un territoire, le mammifère vit en couple uniquement.

Essentiellement nocturnes, les lapins de garenne se regroupent le soir et partent à la recherche de leur nourriture. L’animal peut cependant adopter des comportements diurnes dans des zones reculées où la présence de l’homme est inexistante.

Durant la journée, le petit mammifère se repose dans son terrier à l’abris des prédateurs. Les terriers sont parfois reliés entre eux (selon la densité de présence de l’animal) sous forme de galeries souterraines que l’on appelle la garenne.

Les lapins communs sont des animaux non territoriaux. Ils évoluent sur un territoire que l’on appelle “domaine vital” mais ne le défendent pas face aux intrus.

Ils sont sédentaires tout au long de leur vie.

Au moment de la période de reproduction, seuls les mâles et les femelles dominants du groupe se reproduisent.

Territoire :

0,5 à 4 km2

Nom de la femelle :

La lapine

Nom du petit / bébé lapin :

Le lapereau

Prédateurs :

Le renard roux, la fouine, la belette, le putois, l’hermine, le loup gris, le lynx, la corneille noire, certains rapaces diurnes et certains rapaces nocturnes (hibou grand-duc, chouette hulotte) et les chiens et chats domestiques sont ses principaux prédateurs.

REPRODUCTION DU LAPIN DE GARENNE

Maturité sexuelle :

3 à 4 mois

Période de reproduction :

Toute l’année mais le plus souvent de février à août

Gestation :

28 à 33 jours

Lieu de mise bas /tanière / naissance :

Terrier d’accouchement appelé la rabouillère

Portée :

3 à 5 portées par an ; la femelle donne naissance à 3 ou 12 lapereaux par portée (en moyenne 5).

Sevrage :

Une fois nés, les lapereaux sont allaités dans la rabouillère par la lapine pendant 3 à 4 semaines environ.

Ils seront autonomes très rapidement après la fin de l’allaitement.

Lapin de garenne, petit mammifère sauvage - Instinct Animal

LONGEVITE DU LAPIN COMMUN

Espérance de vie :

La durée de vie du lapin de garenne est de 8 à 10 ans à l’état sauvage, même si une grande majorité n’atteint pas les 2 ans.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DE L’ESPECE

Statut de conservation IUCN :

Presque menacé (NT)

Mesures de protection :

Le lapin sauvage est considéré comme une espèce presque menacée au niveau mondial.

Très abondante dans certaines régions, l’espèce a au contraire quasiment disparu à d’autres endroits.

D’une manière générale, la population a considérablement diminué dans les dernière décennies notamment du fait de maladies contagieuses (myxomatose, maladie hémorragique virale ou VHD).

De plus, la chasse intensive, le braconnage, la fragmentation de son habitat naturel et les collisions routières sont les autres causes de son déclin.

Taille de la population :

NC

A savoir

Gibier apprécié des chasseurs, le petit mammifère est la 4ème espèce la plus chassée en France après le pigeon ramier, le faisan et la grive selon l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS).

La viande de lapin est encore très prisée par certaines personnes (civet, terrine…).

Le lapin de garenne sauvage a été domestiqué par l’homme depuis le Moyen-âge et élevé pour sa viande et sa fourrure. A cette époque, le mammifère était élevé en semi-liberté dans des garennes (d’où son nom). Plus tard, l’animal devenu domestique a été élevé dans des clapiers ou dans des cages.

Aujourd’hui, le lapin de garenne domestique est de plus en plus considéré comme un animal de compagnie. Il est alors élevé dans un enclos, un clapier ou une cage.

L’espèce a évolué et a donné naissance à de nouvelles variétés domestiques comme le lapin nain ou le lapin géant.

Introduite au 19ème siècle en Australie, l’espèce est devenue invasive du fait du manque de prédateurs et a entrainé de nombreux problèmes écologiques ainsi que des dérèglements des écosystèmes.

Photos DU LAPIN DE GARENNE

Espèces animales similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

et, Aliquam eget sem, ultricies mi, felis mattis elementum felis Sed justo