1 – Le koala, marsupial mangeur d’eucalyptus

Koala d'Australie, marsupial mangeur d'eucalyptus

Ce petit marsupial a développé une capacité incroyable à manger l’eucalyptus qui est toxique pour la plupart des autres animaux. Il doit ingérer 200 à 500g de feuilles par jour pour pouvoir survivre. Cette capacité il la doit au caecum (poche dans l’intestin) lui permettant de manger ces feuilles sans effets nocifs. Munie d’une épaisse fourrure, celle-ci le protège des fortes chaleurs. Aussi connu pour être un gros dormeur, le koala cumule 18h de sommeil quotidien. Ce sont des animaux nocturnes, très territoriaux où chaque adulte appartient à un groupe et marquant les arbres pour délimiter son territoire. La femelle donne naissance à un seul petit pesant à la naissance qu’1g et mesurant à peine 2cm de long ! Il va rester dans la poche ventrale entre 22 et 30 semaines, se nourrissant de lait et d’excréments produits par la mère contenant les bactéries nécessaires à la digestion des feuilles d’eucalyptus. Le jeune restera avec sa mère jusqu’à la naissance du prochain petit.

2 – Le kangourou roux, le plus grand des marsupiaux

Le kangourou roux d'Australie, le plus grand marsupial du monde

Le kangourou roux d’Australie, le plus grand marsupial du monde

 Pouvant atteindre 2m de haut, le kangourou roux est le plus grand des marsupiaux et le plus grand mammifère terrestre d’Australie. Grâce à ses grandes pattes arrière musclées, il est capable d’avoir une vitesse de pointe de 80km/h. Étant parfaitement adapté au milieu désertique, le kangourou est actif à l’aube et au crépuscule passant sa journée à l’ombre pour se protéger du soleil, se léchant régulièrement les pattes arrière pour réguler sa température corporelle. Ces marsupiaux vivent en groupe d’une dizaine d’individus composé d’un mâle dominant, de femelles et de juvéniles. La reproduction dépend de la nourriture disponible. Une femelle donne naissance à un petit après 32 à 34 jours de gestation et peut s’occuper de 3 petits à différents stades de développement.

3 – Le dingo, chien sauvage d’Australie 

Le dingo ou warrigal, chien sauvage d'Australie

Le dingo ou warrigal, chien sauvage d’Australie

Ces canidés sauvages également appelés « warrigal » sont des chiens ayant été domestiqués il y a très longtemps par l’Homme puis relâchés dans la nature. Cependant, des croisements avec des chiens domestiques fragilisent l’espèce sauvage d’origine et menacent celle-ci. D’autant plus que le dingo est considéré comme une espèce nuisible en Australie où il est fortement chassé alors qu’il est indispensable à la biodiversité notamment en chassant et régulant les populations de lapins qui dévastent la faune sauvage. Cet animal vit en groupe social d’une dizaine d’individus où seul le couple alpha peut se reproduire. Après 2 mois de gestation, la femelle donnera naissance entre 1 et 8 chiots, sevrés au bout de 2 mois et matures sexuellement à 2 ans. Très bons chasseurs, les dingos chassent en meute et n’hésitent pas à poursuivre une proie jusqu’à épuisement de celle-ci.

4 – L’émeu d’Australie, l’oiseau coureur ne pouvant voler

L'émeu d'Australie, oiseau coureur, 2ème plus grand oiseau du monde

L’émeu d’Australie, oiseau coureur, 2ème plus grand oiseau du monde

Il est le deuxième plus grand oiseau du monde (1m50 de hauteur pour les mâles et 1m90 pour les femelles) juste après l’Autruche et fait partie des espèces d’oiseaux coureurs incapables de voler. Les mâles et les femelles se distinguent par la couleur de leur cou, de couleur clair pour le mâle et noir pour la femelle. Les émeus vivent en solitaire la plupart du temps mais se réunissent en petits groupes lorsqu’ils sont obligés de se déplacer pour trouver de la nourriture. Fait étonnant, ce sont les femelles qui courtisent les mâles en tournant autour d’eux et en émettant des cris. La polyandrie est le modèle de reproduction de cette espèce c’est-à-dire que la femelle choisit de se reproduire avec plusieurs mâles. Une fois en couple, les deux individus restent ensemble jusqu’à la ponte et le mâle s’occupe de couver les œufs pendant 8 semaines.

Crédits photos : skeeze ; steinchen ; walesjacqueline ; JacLou

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

venenatis odio Nullam tempus eleifend non in ut id Praesent