La prédation des chats sur les oiseaux

La prédation des chats sur les oiseaux des jardins

La prédation des chats est un fléau pour les oiseaux des jardins

D’après l’I-Cad (Identification des carnivores domestiques), on estime à 13 millions le nombre de félins domestiques en France. Entre 8 à 10% des animaux blessés accueillis dans les centres de soins LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) ont été victimes de la prédation d’un chat domestique dont 84% d’oiseaux.

On distingue le chat domestique (animal nourri, soigné, stérilisé et identifié) du chat errant (nourri occasionnellement) et du chat haret (animal domestique retourné à l’état sauvage).

Le saviez-vous ?

Ne pas confondre avec le Chat forestier (Felis silvestris) qui est une espèce de chat sauvage, protégée en France.

Chat sauvage d'Europe

Un chat sauvage

Le chat se nourrit tout au long de la journée, il a donc un apport régulier en nourriture et mange plusieurs fois par jour. Un chat errant consacre en moyenne 12 heures par jour à la prédation, contre 3 heures par jour pour un félin domestique. Ainsi, selon différentes études et méthodes, un chat bien nourri peut capturer en moyenne 27 proies par an, contre 273 pour un félin errant et 1 071 pour un haret.

Le chat domestique est le principal prédateur des oiseaux des jardins

Le félin est un grand consommateur d’oiseaux

Le saviez-vous ?

  • Les oiseaux constituent 23% des proies tuées par les chats pour s’alimenter, les micro-mammifères étant les proies principales à 68%.
  • 56% des proies chassées ne sont pas consommées.

D’après la littérature scientifique, le nombre d’oiseaux tués par les chats domestiques s’élève à 55 millions en Grande Bretagne, 500 millions aux Etats-Unis. Si nous extrapolons pour la France, nous arrivons à environ 79 millions d’oiseaux et ceci uniquement pour les félins domestiques.

A l’heure où un bon nombre d’espèces d’oiseaux sont en déclin, il est important de prendre conscience de l’impact que peut avoir ce félin sur la petite faune et d’agir à notre échelle avec des gestes simples à mettre en œuvre.

L’animal de compagnie est un prédateur carnivore non natif qui a été introduit par l’Homme.

Comment préserver les oiseaux de la prédation du chat ?

Plusieurs solutions existent pour pallier ce problème :

Aménager des zones refuges

Aménagez des zones refuges dans votre jardin en laissant de la végétation sauvage à des endroits définis ou en plantant des buissons, haies. Ce couvert végétal permettra de fournir un abri où les oiseaux (et plus généralement la petite faune) pourront se réfugier lorsque le danger se fera sentir.

Limiter la prédation de son chat

Limitez la prédation de votre chat, si vous en possédez un, lors des périodes critiques (épisodes de froid ou de pluies prolongées, sortie des jeunes…) en le gardant à l’intérieur de votre maison. De même, lorsque vous vous absentez, limitez au maximum ses sorties.

Si vous avez installé ou prévoyez d’installer une mangeoire à oiseaux dans votre jardin, préférez les modèles suspendus ou en hauteur plutôt que directement au sol. Prenez garde à l’emplacement de votre mangeoire en vous assurant de l’installer en milieu découvert afin de limiter au maximum le risque de prédation mais suffisamment près d’arbres, buissons, murets… où ils pourront aisément se percher.

Prenez les même précautions si vous prévoyez d’installer un nichoir.

Attention, le félin est un excellent grimpeur !

Poser des grilles stop chat

Grille stop chat empêche le félin d'attraper les oiseaux

Une grille stop chat (crédits LPO)

Il s’agit d’un grillage en matière plastique, hérissé de picots. Il empêche les chats de s’installer à un endroit, de gratter une zone ou d’accéder à un emplacement qui mettrait en péril la survie des oiseaux. Vous pouvez vous en procurer dans le commerce ou sur internet.

Vous pouvez tout aussi bien utiliser du grillage à poule ou bien tout simplement des branches épineuses.

Utiliser un répulsif

C’est très facile d’utilisation et tout aussi simple à faire soi-même. Mélangez 1 litre d’eau, 10 gouttes de jus de citron et 20 gouttes d’huiles essentielles d’eucalyptus (Eucalypstus radiata) et mettez cette solution dans un vaporisateur.

Ce mélange est à vaporiser quotidiennement sur les zones que vous souhaitez protéger dans un rayon de 1 mètre.

Planter des essences à caractère répulsif

  • Coleus canina qui est une plante originaire d’Afrique et d’Inde. Elle est dotée de petites fleurs bleues-violettes qui dégagent une forte odeur s’apparentant à celle de la moufette.
  • La Verveine-citronnelle (Aloysia citrodora) qui a une bien meilleure senteur que la précédente. Son odeur citronnée, légèrement acide invitera les félins à la contourner.
  • La Citronnelle dégage une senteur bien plus acide que la Verveine-citron et possède un feuillage dru peu apprécié par les animaux de compagnie.

Installer un stop-minou

Il s’agit d’un dispositif anti-grimpeur. Il se place autour du tronc des arbres hauts. Faites attention à le placer à une hauteur minimale afin d’en assurer son efficacité. Un chat étant capable de faire des sauts d’une hauteur pouvant atteindre 2 mètres, il est donc recommandé de le placer à une hauteur minimale de 2 mètres.

Vous pourrez vous procurer ce dispositif sur le site de la boutique LPO ou bien sur Amazon pour ne citer qu’eux.

Stop minou, anti prédation des chats

Un stop minou (crédits LPO)

Participer au contrôle des populations de félins de compagnie

Vous êtes témoins de la présence de chats errants autour de chez vous, dans votre quartier ?

Vous pouvez appeler une association de défense et de protection des animaux. Elle viendra capturer ces individus, leur apportera des soins si nécessaires, les stérilisera et enfin leur trouvera une famille d’adoption.

Installer un arrosage à détection de mouvements

Installer un système d’arrosage automatique qui détecte les mouvements et qui se déclenchera lorsque l’indésirable s’en approchera ce qui le fera fuir. Attention cependant à en maîtriser le dispositif afin de ne pas faire fuir les oiseaux qui seraient, eux aussi, aspergés par les jets d’eau.

Installer un dispositif à ultrason

Equipé d’un détecteur à infra-rouge cet appareil se déclenche lorsqu’il capte du mouvement ou de la chaleur. Il émet ainsi des ultrasons (inaudibles pour l’oreille humaine) qui feront fuir l’animal.

Faire porter à votre chat un collier à clochettes

Faire porter à votre animal domestique un collier muni de clochettes ou d’une collerette de couleur vive Birdbesafe ®. Dans le 1er cas, le tintement des clochettes devrait trahir sa présence et alerter les oiseaux à proximité. Dans le 2ème, ce dispositif fait appel à leur vue.

Mettre à disposition de la nourriture en libre-service pour votre animal

Cela lui permettra d’avoir un apport régulier de nourriture et lui ôtera l’envie d’aller chasser lorsque la faim se fera sentir.

Stériliser son chat

La stérilisation permet de limiter la prolifération. Un chat stérilisé a une espérance de vie plus longue et est en meilleure santé. Elle limite les comportements territoriaux et de vagabondage.

Stimuler son animal de compagnie

Le jeu est un bon moyen de permettre à son animal d’évacuer sa frustration et d’extérioriser son instinct de chasseur. Un chat stimulé ressentira moins l’envie de répondre à ses instincts de prédateur.

Auteur : Louise Jullien

Photos : Zweer de Bruin ; Etienne Valois ; jev55 ; Ian Barbour  

GUIDES ET CONSEILS AUTOUR DES OISEAUX DES JARDINS

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

non sit id neque. justo risus