Conseils pour installer une mangeoire à oiseaux

Conseils pour installer une mangeoire à oiseaux dans son jardin

Pourquoi nourrir les oiseaux du jardin ?

En hiver, les oiseaux doivent constamment lutter pour maintenir leur température corporelle afin de résister au froid. Ils doivent donc avoir un apport énergétique suffisamment important. Or avec le froid, les denrées alimentaires, et notamment les insectes, se raréfient. Pas facile donc de se maintenir au chaud ! C’est pourquoi il est possible de leur venir en aide en mettant à disposition de la nourriture afin de leur permettre de passer l’hiver.

Les différents types de mangeoires

Il existe une multitude de mangeoires et il faut savoir qu’elles n’attirent pas les mêmes espèces.

La mangeoire plateau

Elle est un des modèles les plus répandus. Elle a l’avantage de satisfaire un grand nombre d’espèces puisqu’il est facile de s’y poser et ce même pour les espèces les moins agiles. De plus, il est possible d’y déposer toute sorte de nourriture (fruits, graines, graisse…). En revanche, elle est facilement accessible par les prédateurs et notamment les chats qui peuvent aisément grimper dessus. Il est donc impératif de choisir un emplacement adapté.

Mangeoire plateau pour nourrir les oiseaux des jardins

La mangeoire plateau

La mangeoire suspendue

Elle se présente sous forme de distributeur à la verticale. Elle est adaptée pour les petits passereaux telles les mésanges, la Sitelle torchepot (Sittea europea), le Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), le Pinson des arbres (Fringilla coelebs), le Verdier d’Europe (Chloris chloris)…

Mangeoire suspendue, à l'abris des prédateurs terrestres (chats)

La mangeoire suspendue

La mangeoire à silo ou tubulaire

Elle se présente sous la forme d’un tube sur lequel sont disposés des perchoirs sur la partie inférieure laissant le loisir aux mésanges, pinsons, pics et autres passereaux de venir s’y alimenter.

La mangeoire trémie

Elle permet de distribuer la nourriture petit à petit. Elle attire les petits passereaux tels les mésanges, Sitelle torchepot (Sitta europea).

Mangeoire à silo ou tubulaires pour oiseaux des jardins

La mangeoire tubulaire ou à silo

La mangeoire trémie distribue la nourriture petit à petit

La mangeoire trémie

Quand installer une mangeoire à oiseaux dans mon jardin ?

Il est important d’avoir en tête que le nourrissage doit intervenir lorsque les hivers sont rudes. Ici il n’est pas question de nourrir les oiseaux lorsque les conditions ne s’y prêtent pas c’est-à-dire quand l’accessibilité à leur nourriture n’est pas compromise par la neige ou le gel persistant. De même, il ne faut jamais les nourrir en dehors de la période hivernale, ils n’en ont pas besoin !

Si vous vous lancez dans le nourrissage, ayez à l’esprit qu’il vous faudra continuer cette activité régulièrement tout au long de l’hiver. En effet, les oiseaux s’habituent rapidement aux fréquences de nourrissage et viendront systématiquement s’alimenter au même endroit et ils en pâtiront si vous arrêtez subitement.

Où l’installer pour attirer un maximum d’espèces ?

Evitez de la placer près des fenêtres et baies vitrées afin de parer tout risque de collision. Installez-la à milieu découvert afin de limiter au maximum le risque de prédation (chats) mais suffisamment près d’arbres, buissons, murets… où ils pourront aisément se percher.

Placez-la de façon à pouvoir facilement observer leurs allées et venues.

Comment procéder ?

Commencez la distribution des graines une fois que le froid s’installe durablement. Approvisionnez la mangeoire à heure fixe et ne pas interrompre le nourrissage. Comme énoncé précédemment, les oiseaux deviennent facilement dépendants des lieux de nourrissage et reviennent systématiquement pour se nourrir.

Si possible, mettez à disposition plusieurs modèles de mangeoires afin de favoriser la diversité des espèces côtoyant votre extérieur. Cela évitera également le surnombre et ainsi les bagarres entre les individus venus se nourrir sur une même mangeoire.

Les oiseaux dépensent plus d’énergie à lutter contre le froid la nuit, ainsi il est préférable de réapprovisionner votre mangeoire le matin et éventuellement de prévoir un second remplissage vers la fin de l’après-midi dans le cas où il aurait neigé pendant la journée.

A quelle période nourrir les oiseaux des jardins ?

Il est recommandé de leur apporter de la nourriture uniquement en période de disette durant la mauvaise saison : mi-novembre à fin mars.

Il est fortement déconseillé de procéder au nourrissage des volatiles au printemps et en été d’une part parce que beaucoup d’espèces deviennent insectivores lorsque les beaux jours arrivent et d’autre part afin d’éviter d’encourager tout comportement de dépendance des jeunes oisillons de l’année qui doivent apprendre à se nourrir par leurs propres moyens.

Quels aliments choisir ?

Le sel est à proscrire. Attention donc aux amandes, cacahuètes qui doivent être choisies non grillées et non salées.

Attention à ne surtout pas donner de lait, les oiseaux ne le digèrent pas et cela pourrait entraîner des troubles digestifs mortels.

Vous pouvez cependant vous tourner vers les dérivés du lait cuit comme le fromage qui peut être donné en toute petite quantité.

Pensez à mettre de l’eau à disposition et n’oubliez pas de la changer régulièrement.

Graines pour nourrir les oiseaux des jardins

Les graines végétales sont des aliments appréciés des oiseaux des jardins

Exemples d’aliments à disposer sur la mangeoire

Privilégiez les graisses d’origine végétale ainsi que les graines que vous pouvez soit acheter dans le commerce soit ramasser vous-même. Les oiseaux étant des animaux à sang chaud, il est déconseillé de leur donner de la graisse d’origine animale en trop grande quantité.

Les aliments à privilégier

Les mélanges de graines : le mélange optimal étant composé de tournesol noir, cacahuètes et maïs concassés.

Pain de graisse végétale simple

Pain de graisse végétale mélange avec des graines, fruits rouges ou insectes.

Cacahuètes, amandes, noix, noisettes (non grillées et non salées)

Autres types de graines : millet, chanvre, avoine

Fruits décomposés

Les aliments à donner en petite quantité

Croûtes de fromage

Lard, suif, saindoux

Pâtée pour chien ou chat

Miettes de pain, de biscuits ou de biscottes

Pomme de terre, pâtes ou riz cuits

Diversifier les aliments permettra de favoriser la diversité des espèces qui viendront sur le lieu de nourrissage.

Entretien et nettoyage de la mangeoire

Les oiseaux sont sensibles à de nombreuses maladies. Ainsi, il est primordial de procéder au nettoyage de la mangeoire régulièrement, idéalement tous les jours pour les mangeoires à plateaux et hebdomadairement pour les autres.

L’utilisation des produits corrosifs ou toxiques est à proscrire. Orientez-vous plutôt vers du savon de Marseille ou du savon noir.

Une fois la saison de nourrissage terminée, nettoyez votre mangeoire au savon puis désinfectez-la à l’eau de javel.

Acheter une mangeoire ou la fabriquer soi-même

Vous pouvez acheter votre mangeoire dans le commerce aussi bien en boutique que sur internet. Il est également possible de la fabriquer soi-même, de nombreux plans expliquant les étapes de fabrication sont disponibles sur internet.

Vous pourrez trouver sur le site de la LPO une sélection de mangeoires disponible à l’achat : https://boutique.lpo.fr/catalogue/jardin-d-oiseaux/mangeoires/ 

Auteur : Louise Jullien

Photos : fietzfotos ; brenkee ; GeorgeB2 ; Richard655 ; Oldiefan

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

ipsum Sed Lorem Aenean mattis at Aliquam id neque.