Le sanglier : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU SANGLIER

Le sanglier appelé également le sanglier d’Europe ou le sanglier d’Eurasie est un mammifère omnivore de la famille des suidés.

Le sanglier est un animal forestier sauvage dont le porc domestique est une sous-espèce.

CLASSIFICATION DU SANGLIER

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Cétardiodactyle suiforme
  • Famille : Suidé suiné
  • Genre : Sus
  • Espèce : scrofa
  • Nom latin : Sus scrofa
sanglier, animal foret, mammifere herbivore d'europe, eurasie

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU SANGLIER

Taille du sanglier :

1,10 à 1,80 m

Hauteur au garrot :

Jusqu’à 1,10 m

Caractéristique du corps :

Allure massive, corps trapu, tête imposante, longues défenses chez le mâle, sabots solides, groin imposant

Poids du sanglier :

80 à 100 kg pour les femelles ; 150 à 160 kg pour les mâles. Certains sangliers peuvent peser jusqu’à 350 kg mais cela est extrêmement rare

Longueur de la queue :

25 à 30 cm

Vitesse de pointe :

70 km/h

Longueur des défenses du sanglier :

Les défenses mesurent de 10 à 20 cm, parfois plus ; défenses absentes chez la laie

Couleur du pelage / fourrure :

Pelage noir grisâtre, brun à roux ; longues soies noires de 10 à 15 cm au niveau du garrot ; les marcassins ont des taches rousses

Cri / bruit du sanglier :

Le grommellement ;  le sanglier grommelle

HABITAT ET ALIMENTATION DU SANGLIER

Répartition géographique :

Europe, Afrique du Nord, Moyen Orient, Asie

Lieu de vie du sanglier :

Le sanglier vit dans les forêts denses et les espaces couverts ; à proximité d’un point d’eau.

Du fait de la prolifération de l’espèce, notamment en Europe, les sangliers s’approchent de plus en plus des zones urbaines et péri-urbaines.

Régime alimentaire :

Omnivore

Type de nourriture :

Le sanglier mange des végétaux (fruits, tubercules, glands, noix…), des champignons, des vers, des insectes, des petits mammifères et des oiseaux.

Le sanglier est un animal fouisseur. Grâce à son groin, il retourne les sols forestiers pour y trouver toute sorte de nourriture.

STRUCTURE SOCIALE DU SANGLIER

Vie sociale :

Le sanglier est un animal grégaire bien que parfois on puisse l’apercevoir en solitaire. Les hardes ou compagnies sont composées de 5 à 20 individus, parfois beaucoup plus.

La structure sociale du sanglier est de type matriarcal.

Territoire :

100 à 1 000 ha en fonction de la quantité de nourriture disponible

Prédateurs :

Les principaux prédateurs du sanglier sont l’ours brun, le loup, le tigre, le crocodile pour les sangliers adultes et certains rapaces et reptiles pour les jeunes marcassins.

Nom du mâle sanglier :

La bête rousse (6 mois à 1 an), la bête de compagnie (1 à 2 ans), le ragot (2 à 3 ans)

Nom de la femelle sanglier :

La laie

Nom du bébé / petit sanglier :

Le marcassin

REPRODUCTION DU SANGLIER

Maturité sexuelle :

8 à 20 mois

Période de reproduction du sanglier :

La saison des amours a lieu durant l’automne et l’hiver

Gestation :

114 à 116 jours (3 mois, 3 semaines et 3 jours)

Lieu de mise bas /tanière / naissance :

Fourrés, buissons denses

Portée :

2 à 10 marcassins ; élevés uniquement par la laie

Poids des petits marcassins :

100 à 150 g à la naissance

Sevrage :

3 à 4 mois

LONGEVITE  DU SANGLIER

Espérance de vie :

L’espérance de vie du sanglier est de 8 à 10 ans à l’état sauvage.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DU SANGLIER

Statut de conservation IUCN :

Préoccupation mineure (LC)

Taille de la population :

1 à 1,5 millions de têtes en France

A savoir

Le groin des sangliers est très sensible et leur permet de repérer de la nourriture jusqu’à 100 m.

Le sanglier ne transpire pas ; il effectue des bains de boue afin de réguler sa température corporelle.

Les défenses chez le mâle sanglier poussent tout au long de sa vie.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook665