Potamochère du Cap : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU potamochère du Cap

Le potamochère du Cap est un mammifère herbivore appartenant à l’ordre des artiodactyles et à la famille des suidés.

Il vit en Afrique subsaharienne (Afrique de l’Est et du Sud).

Il fait partie de la même famille que le sanglier européen et que le phacochère commun dont il partage avec ce dernier le même territoire.

CLASSIFICATION DE L’ESPECE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Cétartiodactyle suiforme
  • Famille : Suidé 
  • Genre : Potamochoerus
  • Espèce : larvatus
  • Nom latin : Potamochoerus larvatus
Potamochère du Cap, porc sauvage africain - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU potamochère du Cap

Taille :

1 à 1,50 m

Hauteur au garrot :

60 à 80 cm

Caractéristiques du corps :

Allure massive,  protubérance osseuse sur le crâne, crinière sur le dos, groin imposant, grandes oreilles, petites défenses, pattes courtes, poil rêche

Poids :

Mâle : 50 à 110 kg

Femelle : 40 à 80 kg

Longueur de la queue :

30 à 40 cm

Vitesse de pointe :

50 km/h

Longueur des défenses :

5 à 8 cm

Couleur du pelage / fourrure :

Pelage gris brun à roux, nuances de noir ; crinière grise claire sur le dos

Cri / bruit :

Grognement, ronflement, soufflement ; le porc sauvage grogne, ronfle ou souffle.

HABITAT ET ALIMENTATION DU potamochère du Cap

Répartition géographique :

Afrique subsaharienne ; Afrique de l’Est (Ethiopie, Kenya, Somalie, République Démocratique du Congo, Mozambique, Zimbabwe), Madagascar, Afrique du Sud

Lieu de vie :

Le potamochère du Cap vit dans la savane, les environnements herbeux, les forêts denses sèches et humides, les zones marécageuses.

Il peut vivre en altitude jusqu’à 3000 m.

Peu farouche, le porc sauvage s’approche régulièrement des activités humaines et des cultures agricoles pour s’y nourrir.

Régime alimentaire :

Omnivore à prédominance herbivore

Type de nourriture :

Le potamochère du Cap mange des fruits, des baies, des écorces, des tubercules, des racines, des plantes aquatiques.

Omnivore, le cochon sauvage se nourrit également d’insectes, d’escargots, de serpents, de lézards, de sauterelles, d’œufs d’oiseaux, de poussins, de charognes.

STRUCTURE SOCIALE DES potamochères du Cap

Vie sociale :

Le potamochère du Cap est un animal grégaire. Il vit en groupe familial appelé la harde, composée de 4 à 8 individus et dirigée par un mâle dominant. Les jeunes mâles adultes quittent la harde au bout de 2 ans pour vivre en solitaire.

Animaux territoriaux, les potamochères du Cap défendent ardemment leur territoire contre toute intrusion. Très agressifs, les mâles peuvent s’engager parfois dans des combats violents dans lesquels les 2 individus se battent tête contre tête.

Principalement nocturne, le porc sauvage est actif du crépuscule à l’aube. Ses périodes d’activité sont dédiées à la recherche de nourriture. Durant la journée, il se repose, caché dans les hautes herbes ou dans les forêts denses à l’abris des prédateurs.

Territoire :

5 à 10 km2

Prédateurs :

Ses principaux prédateurs sont le lion, le léopard, le lycaon et la hyène. Les jeunes marcassins peuvent être la proie du guépard, du chacal, du chimpanzé ou de l’aigle.

Nom de la femelle :

La truie

Nom du bébé / petit :

Le marcassin

REPRODUCTION DU COCHON SAUVAGE

Maturité sexuelle :

18 mois à 3 ans

Période de reproduction :

La saison des amours a lieu au début de la saison des pluies

Gestation :

110 à 120 jours

Lieu de mise bas /tanière / naissance :

Tanière dans un buisson ou dans les hautes herbes

Portée :

2 à 6 petits marcassins (en moyenne 3 ou 4)

Poids des petits marcassins :

600 à 900 g à la naissance

Sevrage :

Les petits marcassins tètent leur mère pendant les premières semaines suivant la naissance. Au bout de 15 jours, ils commencent à s’aventurer hors de la tanière. Ils seront sevrés à l’âge de 3 mois environ.

Une truie potamochère et son petit marcassin (bébé) - Instinct Animal

LONGEVITE DU potamochère du Cap

Espérance de vie :

La durée de vie du potamochère du Cap est de 15 à 18 ans à l’état sauvage et jusqu’à 25 ans en captivité.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DU PORC SAUVAGE

Statut de conservation IUCN :

Préoccupation mineure (LC)

Mesures de protection :

Les populations de potamochères du Cap ont tendance à augmenter dans certaines régions d’Afrique. Cela serait du à la diminution du nombre de ses prédateurs (panthère) qui permettaient une régulation de l’espèce.

Les causes principales de mortalité de l’espèce sont la prédation et la chasse (pour sa viande et pour sa régulation).

Comme les populations de cochons sauvages augmentent et se rapprochent de plus en plus des cultures agricoles, ces animaux sont considérés comme des nuisibles par les fermiers qui n’hésitent pas à les tuer.

Taille de la population :

NC

A savoir

Certains pensent que le potamochère aurait colonisé l’île de Madagascar par ses propres moyens, peut être en se laissant dériver sur des morceaux de bois. Certains scientifiques pensent qu’il s’agirait d’une introduction faite par l’Homme.

Ses défenses sont beaucoup plus courtes que la plupart des autres espèces de porcs sauvages.

ESPECES DE POTAMOCHERES DANS LES ZOOS ET PARCS ANIMALIERS

Principaux zoos où voir les différentes espèces de potamochères :

Photos du potamochère du cap

Espèces animales similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

odio Curabitur sit amet, dapibus Praesent mattis et, leo risus. porta. Phasellus