Le geai des chênes : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU GEAI DES CHÊNES

Le geai des chênes est une espèce d’oiseau appartenant à l’ordre des passériformes (passereaux) et à la famille des corvidés.

Il vit dans la grande majorité des pays d’Europe, à l’exception de certains pays du Nord (Irlande, Islande, Ecosse) en Asie continentale, ainsi que dans le Nord de l’Afrique.

CLASSIFICATION SCIENTIFIQUE DE L’ESPECE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseau
  • Ordre : Passériforme
  • Famille : Corvidé
  • Genre : Garrulus
  • Espèce : glandarius
  • Nom latin : Garrulus glandarius
geai des chênes, oiseaux des forêts - Instinct animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU GEAI DES CHÊNES

Taille :

30 à 35 cm

Envergure :

Envergure de 55 à 60 cm les ailes déployées

Poids :

150 à 250 g selon les régions

Caractéristiques du corps :

Bec court et robuste, plumes de la calotte érectiles (forme de huppe), poche sous le bec lui permettant se stocker des glands

Caractéristiques du vol :

Vol hésitant, irrégulier

Couleur du plumage :

Plumage coloré, calotte rayée noir et blanc, moustaches noires, le dos est gris à brun-orangé, gorge grise à blanche, ventre et flancs clairs, croupion blanc, queue noire, couvertures alaires  bleu et noir

La couleur du plumage dépend de la région du monde où vit l’oiseau.

Cri / bruit / chant :

Cri rauque, sonore ; sorte de shreik-shreik-shreik. Le geai des chênes cacarde, cageole ou jase.

Il peut parfois émettre des petits gloussements et sortes de sifflements de manière beaucoup plus mélodieuse.

Le registre vocal du geai des chênes est large et il imite parfois des chants d’autres animaux entendus sur son territoire (rapace).

HABITAT ET ALIMENTATION DU GEAI DES CHÊNES

Répartition géographique :

Europe (à l’exception des pays nordiques), Moyen-Orient, Asie du Nord, Afrique du Nord

Lieu de vie :

Le geai des chênes vit dans les milieux boisés, les forêts, les haies, les bocages, les parcs et jardins à végétation dense. 

Il est possible de l’apercevoir dans les parcs et jardins des villes si ceux-ci sont relativement touffus et denses.

Il peut vivre jusqu’à 1 500 m d’altitude.

Régime alimentaire :

Omnivore

Type de nourriture :

Le geai des chênes mange principalement des fruits forestiers (glands, noix chataignes) avec une préférence pour les glands. En automne, il constitue une réserve de glands qu’il cache à divers endroits en prévision de l’hiver.

Oiseau omnivore au régime alimentaire varié, il mange également des insectes, des invertébrés (lézards, orvets), des mammifères (rongeurs) et même des oisillons d’autres espèces (passereaux). Il a d’ailleurs une réputation de pilleur de nids.

Le geai des chênes peut se nourrir à l’occasion de plantes cultivées (maïs).

Pendant l’hiver, il peut s’approcher des habitations  et picorer des graines ou des boules de graisse disposées sur des mangeoires.

STRUCTURE SOCIALE DU GEAI DES CHÊNES

Vie sociale :

Le geai des chênes est un oiseau sédentaire. Cependant, il est considéré comme migrateur partiel car les populations des pays nordiques peuvent migrer en automne vers des contrées plus chaudes.

Oiseau diurne et solitaire, on peut cependant l’observer en couple et en groupe lors de la période de nidification. Pendant la période de reproduction, chaque mâle défend ardemment son territoire face à ses congénères.

Durant l’automne, il accumule des réserves de glands qu’il transporte (grâce à une poche sous son bec) et stocke dans le sol (sous les feuilles, sous la mousse, sous une souche ou des racines). Il mémorise ensuite l’endroit des caches pour pouvoir venir récupérer les glands et autres fruits forestiers pendant l’hiver. Malgré sa bonne mémoire, près de la moitié des glands ne seront jamais retrouvés.

Technique de chasse :

Les geais des chênes sont des prédateurs, notamment d’oeufs ou d’oisillons d’autres espèces d’oiseaux (fauvette…). Ils s’approchent du nid, et, de manière furtive et brève s’emparent d’un oeuf avant de s’enfuir.

Prédateurs :

 Les chats domestiques et certains rapaces sont ses principaux prédateurs.

REPRODUCTION DU GEAI DES CHÊNES

Période de nidification :

Printemps (avril à juin)

Lieu de ponte / nid / naissance :

Nid dans un arbre (fourche entre 2 branches) ou dans un buisson dense, situé à plus de 2m de hauteur.

Le nid est construit à l’aide de végétaux (brindilles, branches, rameaux, racines) et parfois d’un peu de terre.

Nombre de couvées annuelles :

1 couvée par an

Nombre d’oeufs par ponte :

3 à 7 oeufs par couvée

Durée de l’incubation / couvaison :

16 à 18 jours ; seule la femelle couve les oeufs

Sevrage :

Les petits poussins sont nourris par les 2 parents. L’envol des petits se fait au bout de 3 semaines. Ils seront encore nourris par leurs parents pendant 2 mois environ.

Un geai des chênes, oiseau des forêts - Instinct animal

LONGEVITE DU GEAI DES CHÊNES

Espérance de vie :

La durée de vie du corvidé est de 15 à 18 ans à l’état sauvage.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DE L’OISEAU

Statut de conservation IUCN :

Préoccupation mineure (LC)

Mesures de protection :

Le geai des chênes n’est pas une espèce menacée en France. L’augmentation de la surface forestière a même permis d’accroitre ses effectifs dans certaines régions.

L’oiseau est considéré par certains comme un animal nuisible car il se nourrit de plantes cultivées (maïs), mais la proportion reste très faible dans son régime alimentaire. 

Taille de la population :

NC

A SAVOIR

Le geai des chênes fait parti des espèces animales capables d’anticiper l’avenir. En effet, l’oiseau stocke et cache de la nourriture en automne pour la manger en hiver. L’oiseau partage cette capacité d’anticipation avec l’écureuil roux qui lui aussi constitue des réserves de nourriture pour l’hiver.

Grâce à capacité d’enfouisseur, le geai des chêne est considéré comme le principal responsable de la plantation de chênes.

On estime en effet qu’un geai peut enfouir entre 4 000 à 5 000 glands par an dans le sol et qu’il n’en retrouvera qu’à peine la moitié.

Le geai des chênes est donc un oiseau au rôle écologique indispensable pour la bonne santé de la forêt et pour sa régénération naturelle.

PHOTOS DU GEAI DES CHÊNES

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

felis velit, fringilla sit ipsum Donec ut