Le marabout d’Afrique : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DU MARABOUT D’AFRIQUE

Le marabout d’Afrique est une espèce d’oiseau échassier appartenant à l’ordre des ciconiiformes et à la famille des ciconiidés.

L’oiseau vit en Afrique subsaharienne.

CLASSIFICATION SCIENTIFIQUE DE L’OISEAU

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseau
  • Ordre : Ciconiiforme
  • Famille : Ciconiidé
  • Genre : Leptoptilos
  • Espèce : crumenifer
  • Nom latin : Leptoptilos crumenifer
Marabout d'Afrique, échassier charognard au long bec - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DU MARABOUT D’AFRIQUE

Taille :

145 à 155 cm

Envergure :

1,80 à 2,50 m les ailes déployées

Poids :

6 à 9 kg

Caractéristiques du corps :

Allure massive et disgracieuse, tête chauve, long cou dépourvu de plumes, long bec pointu et puissant, sac gulaire (poche) chez les adultes, ailes longues et larges, pattes longues et fines

Caractéristiques du vol :

Vol lent avec battements d’ailes amples et puissants. Il utilise également le vol plané.

Contrairement aux oiseaux de sa famille (cigognes), il vole le cou est replié sur ses épaules à l’instar du héron.

Couleur du plumage :

Plumage général gris ardoise ; tête et cou dépourvus de plume et de couleur rose à rougeâtre, sac gulaire rosâtre, bec gris, parties inférieures blanches, dessous des ailes noir, pattes grises

Cri / bruit / chant :

Oiseau relativement silencieux

Cri rauque, gémissement, sifflement, claquement du bec lors de la saison des amours

HABITAT ET ALIMENTATION DU MARABOUT AFRICAIN

Répartition géographique :

Afrique Subsaharienne

Lieu de vie :

Le marabout d’Afrique vit dans différents types d’habitats. Il fréquente les zones humides (marais, abords des fleuves et des rivières), les zones arides (savane, brousse…).

L’oiseau fréquente également les environnements humains dans lesquels il trouve de quoi se nourrir (décharges…).

Régime alimentaire :

Carnivore à prédominance charognard

Type de nourriture :

Le marabout mange principalement des charognes et des carcasses de grands animaux morts (gnous, buffles, zèbres, antilopes…) délaissées par les grands prédateurs d’Afrique.

En complément, il se nourrit également de batraciens (grenouilles), de poissons, de petits mammifères (rongeurs), de petits oisillons dans les nids.

Occasionnellement, il mange des insectes (sauterelles, criquets…).

STRUCTURE SOCIALE DES MARABOUTS AFRICAINS

Vie sociale :

Le marabout d’Afrique est un oiseau sédentaire. Seules quelques populations du Nord et du Sud de l’aire de répartition peuvent migrer vers le centre au moment de la période de nidification.

Oiseau grégaire, il vit en colonie composée de quelques dizaines à plusieurs milliers d’individus parfois.

L’échassier est diurne et rejoint à la tombée de la nuit des dortoirs avec ses congénères.

Peu farouches, les marabouts africains approchent volontiers les zones habitées par l’Homme. Ils fréquentent notamment les décharges ou les ports de pêche où ils y trouvent de quoi se nourrir.

Lors de la parade nuptiale, les mâles secouent violemment leur tête et émettent des bruits de claquement de bec afin d’attirer les femelles. Les couples sont unis et fidèles pendant de longues années.

Technique de chasse :

Les marabouts d’Afrique se nourrissent principalement de charognes et de carcasses d’animaux morts. Grâce à leurs grandes ailes, ils planent en vol à haute altitude jusqu’à repérer une carcasse.

Une fois au sol, leur long bec puissant leur permet de s’engouffrer facilement à l’intérieur de la carcasse et d’y trouver de quoi manger.

Les échassiers doivent régulièrement partager leur repas d’autres charognards tels que les vautours ou les hyènes.

L’oiseau est également capable de chasser des petites proies vivantes (grenouilles, rongeurs) qu’il attrape par surprise à l’aide de son long bec pointu.

REPRODUCTION DU MARABOUT D’AFRIQUE

Maturité sexuelle :

3 à 4 ans

Période de nidification :

Pendant la saison sèche

Lieu de ponte / nid / naissance :

Nidification arboricole. Nid situé en hauteur dans un arbre.

Le nid, construit à l’aide de divers végétaux (branches, branchettes, brindilles).

Nombre de couvées annuelles :

1 couvée par an

Nombre d’oeufs par ponte :

2 à 3 oeufs par couvée

Durée de l’incubation / couvaison :

1 mois ; le mâle et la femelle couvent les oeufs

Sevrage :

Les petits poussins sont nidicoles. La becquée est assurée par les 2 parents par régurgitation.

Les juvéniles seront emplumés au bout de 3 mois environ. Ils quitteront le nid familial 1 mois plus tard.

Marabout africain, grand oiseau opportuniste d'Afrique - Instinct Animal

LONGEVITE DU MARABOUT D’AFRIQUE

Espérance de vie :

Sa durée de vie est de 20 à 25 ans à l’état sauvage et jusqu’à 40 ans en captivité.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DE L’OISEAU

Statut de conservation IUCN :

Préoccupation mineure (LC)

Mesures de protection :

Le marabout d’Afrique n’est pas une espèce menacée. 

L’oiseau est cependant menacé par l’utilisation intensive de pesticides dans certaines régions ainsi que de la chasse.

L’espèce est cependant épargnée car son utilité écologique en tant que charognard est reconnue par les populations.

Taille de la population :

100 000 à 300 000 individus vivant à l’état sauvage

A SAVOIR

Statut de conservation IUCN :

Le marabout d’Afrique a un rôle écologique très important au sein de son écosystème. En effet, son comportement charognard évite que des maladies (virus, bactéries, microbes) ne se propagent et ne se répandent sur l’ensemble du territoire.

LE MARABOUT D’AFRIQUE DANS LES ZOOS ET PARCS ANIMALIERS

Les zoos de France où voir l’oiseau :

PHOTOS DU MARABOUT D’AFRIQUE

ESPECES D’OISEAUX SIMILAIRES

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

consectetur non accumsan venenatis, felis odio in dolor id leo. neque.