La grande aigrette (héron blanc) : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DE LA GRANDE AIGRETTE

La grande aigrette, appelée également le héron blanc, est une espèce d’oiseau échassier appartenant à l’ordre des pélécaniformes et à la famille des ardéidés.

Elle est le plus grand des hérons et des aigrettes d’Europe.

Principalement présente dans l’hémisphère sud, elle vit dans la majorité des continents (Europe, Amérique du Nord et du Sud, Afrique, Asie) en fonction des zones de nidification et des zones d’hivernage. 

L’espèce a failli disparaitre au 20 ème siècle du fait de la chasse intensive et de la destruction de son habitat naturel.

CLASSIFICATION SCIENTIFIQUE DU héron blanc

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Oiseau
  • Ordre : Pélécaniforme
  • Famille : Ardéidé
  • Genre : Ardea
  • Espèce : alba
  • Nom latin : Ardea alba
Grande aigrette, héron blanc, oiseau échassier - Instinct Animal

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES DE LA GRANDE AIGRETTE

Taille :

80 à 105 cm

Envergure :

140 à 170 cm les ailes déployées

Poids :

800 g à 1,5 kg selon les régions

Caractéristiques du corps :

Grande taille, silhouette élancée, long cou, long bec pointu, larges ailes arquées, pattes longues et fines, doigts longs, aigrettes (longues plumes fines) sur le dos, la nuque et la poitrine en période nuptiale

Caractéristiques du vol :

Vol majestueux, ample et puissant ; battements d’ailes lents et soutenus ; vol plané au moment de l’atterrissage

Couleur du plumage :

Plumage général blanc ; aigrettes blanches, bec jaune orangé, pattes noires

Cri / bruit / chant :

Cri rauque, sonore et grave ; sorte de kraah.

HABITAT ET ALIMENTATION DU héron blanc

Répartition géographique :

Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie Centrale, Afrique

Lieu de vie :

La grande aigrette vit dans les milieux humides et boisées à proximité d’eau, les lacs, les étangs, les vasières, les marais, les roselières, les terres inondées, le long des côtes.

Régime alimentaire :

Carnivore à tendance piscivore

Type de nourriture :

La grande aigrette mange des poissons, des amphibiens, des mollusques, des crustacés, des reptiles, des petits mammifères (rongeurs).

Le héron blanc se nourrit également d’insectes aquatiques, de vers de terre et de petits oiseaux.

STRUCTURE SOCIALE DE LA GRANDE AIGRETTE

Vie sociale :

La grande aigrette est un oiseau migrateur partiel. Seules les populations les plus au Nord de son aire de répartition migrent vers le Sud pour y passer l’hiver.

Oiseau grégaire, le héron blanc vit souvent en petits groupes, que ce soit pour chasser ou pour dormir. Chaque soir, les échassiers se rassemblent avant d’aller dormir dans des dortoirs arboricoles à l’abri de tout dérangement.

Au moment de la période de nidification, des colonies se forment et les couples nichent à proximité les uns des autres, tout en gardant un espace vital.

Technique de chasse :

Les grandes aigrettes chassent soit à l’affût (elles peuvent rester immobiles de très longs moments), en attendant qu’un poisson nage à proximité, soit en remuant la vase avec leurs pattes pour en extraire les proies qui y seraient enfouies. Une fois la proie repérée, elles utilisent leur long bec pointu pour l’harponner avant qu’elle ne puisse s’enfuir.

Prédateurs :

Le coyote et certains rapaces sont les principaux prédateurs des hérons blancs. Les petits oisillons peuvent être la proie du raton-laveur.

REPRODUCTION DU héron blanc

Maturité sexuelle :

2 à 3 ans

Période de nidification :

Printemps

Lieu de ponte / nid / naissance :

Nidification arboricole. Le nid est placé en hauteur dans un arbre, à proximité immédiate d’un plan d’eau.

Le nid est construit à l’aide de végétaux (brindilles, roseaux, rameaux).

Nombre de couvées annuelles :

1 couvée par an

Nombre d’oeufs par ponte :

4 à 5 oeufs par couvée

Durée de l’incubation / couvaison :

23 à 24 jours ; le mâle et la femelle couvent les oeufs

Sevrage :

Les petits poussins sont semi-nidifuges. Ils sont nourris par les 2 parents par régurgitation. L’envol des juvéniles se fait au bout de 5 à 6 semaines.

Grande aigrette (héron blanc) et oisillons dans le nid - Instinct Animal

LONGEVITE DE LA GRANDE AIGRETTE

Espérance de vie :

La durée de vie de la grande aigrette est de 18 à 23 ans à l’état sauvage.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES DU héron blanc

Statut de conservation IUCN :

Préoccupation mineure (LC)

Mesures de protection :

La grande aigrette n’est pas une espèce menacée au niveau mondial.

Cependant, cela n’a pas toujours été le cas puisque le héron blanc est passé proche de l’extinction du fait de la chasse intensive entre le 19 ème siècle et le 20 ème siècle. En effet, durant cette période, l’oiseau était chassé afin de récupérer les aigrettes (longues plumes) pour en faire des plumes d’ornement à destination des chapeaux des dames de la haute société de l’époque.

L’agriculture intensive au 20 ème siècle, entrainant la destruction de son habitat naturel (zones humides) a également contribué à la diminution des effectifs.

La grande aigrette est un oiseau protégé en France depuis un décret de 1981. Il est donc interdit de le chasser, de le capturer, de le perturber, de détruire ses oeufs ou son nid, ou de dégrader son environnement.

Depuis sa protection totale, les effectifs ont commencé doucement à ré augmenter depuis plusieurs décennies.

Taille de la population :

NC

A SAVOIR

La grande aigrette tient son nom des plumes longues et fines (appelées aigrettes) qu’elle arbore sur son dos, sa nuque et sa poitrine au moment de la période nuptiale.

Ces aigrettes (longues plumes) étaient très convoitées au 19 ème et 20 ème siècle car elles étaient utlisées pour garnir les chapeaux des dames de la haute bourgeoisie.

PHOTOS DE LA GRANDE AIGRETTE

Crédits photos : Le poidesans ; Lip Kee ; Carol Foil ; Mike Baird ; Robert Lengacher

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

ut Lorem elit. consectetur dictum dolor Aenean mattis eget leo. ut