L’ours polaire : description et comportement

DESCRIPTION GENERALE DE L’OURS POLAIRE

L’ours polaire, également appelé ours blanc, est un mammifère semi aquatique omnivore (à prédominance carnivore) de la famille des ursidés vivant dans les régions arctiques du globe.

L’ours blanc est devenu le symbole du réchauffement climatique et de ses conséquences sur la fonte de la banquise.

CLASSIFICATION DE L’OURS POLAIRE

  • Règne : Animal
  • Embranchement : Chordé vertébré
  • Classe : Mammifère placentaire
  • Ordre : Carnivore caniforme
  • Famille : Ursidé ursiné
  • Genre : Ursus
  • Espèce : maritimus
  • Nom latin : Ursus maritimus
ours polaire, blanc, mammifere omnivore regions arctiques, banquise

CARACTERISTIQUES PHYSIQUES

Taille :

1,8 à 2 m pour les femelles et de 2 à 3 m pour les mâles

Hauteur au garrot :

1 à 1, 50m

Caractéristique du corps :

Corps imposant, oreilles petites et arrondies, pattes puissantes, long museau

Poids :

200 à 300 kg pour les femelles et entre 400 et 800 kg pour les mâles ; parfois plus de 1 000 kg.

Vitesse de pointe :

50 km/h

Epaisseur de la fourrure :

5 à 15 cm

Couleur du pelage / fourrure :

blanc – jaune ; fourrure très épaisse

Cri / bruit :

Grognement, grondement, hurlement ; l’ours polaire grogne, gronde, hurle

HABITAT ET ALIMENTATION DE L’OURS POLAIRE

Répartition géographique :

Pôle Nord, océan Arctique, Sibérie

Lieu de vie :

L’ours blanc vit sur la banquise, et sur la terre ferme. Il est également un excellent nageur et peut passer de longs moments à nager entre les morceaux de banquise.

Régime alimentaire :

Omnivore à prédominance carnivore

Type de nourriture :

L’ours polaire mange des phoques, des morses, des bélugas, des œufs d’oiseaux, de la mousse, du lichens.

STRUCTURE SOCIALE

Vie sociale :

L’ours blanc est un animal solitaire. Les rencontres entre congénères ont lieu au moment de la période de reproduction.

Comme ses “cousins” l’ours brun et le grizzli, l’ours polaire passe les mois d’hiver à hiberner. Il doit pour cela accumuler un maximum de graisse durant l’été afin de pouvoir tenir l’hiver sans manger.

Territoire :

La banquise

Technique de chasse :

Lorsqu’il repère sa proie (généralement un phoque sur une parcelle de banquise), l’ours polaire se rapproche discrètement (en marchant ou en nageant) et saute sur elle au dernier moment. Si l’attaque est discrète et rapide, la proie n’a généralement aucune chance de s’échapper.

Prédateurs :

L’ours blanc est un super prédateur et à ce titre, il n’a pas de prédateur naturel. Les oursons peuvent être la proie du loup ou du renard polaire.

Nom de la femelle :

L’ourse

Nom du bébé / petit ours blanc :

L’ourson

REPRODUCTION DE L’OURS POLAIRE

Maturité sexuelle :

3 ans pour les femelles et 4 ans pour les mâles

Période de reproduction :

La saison des amours a lieu en juin

Gestation :

6 mois (implantation différée)

Lieu de mise bas /tanière / naissance :

Tanière, cavité

Portée :

1 à 2 petits oursons ; 1 mise bas tous les 3 ans

Poids des petits oursons blancs :

600 à 700 g à la naissance

Sevrage :

2 ans

bebe ours polaire, ourson blanc, mammifere omnivore regions arctiques, banquise - Instinct animal

LONGEVITE DE L’OURS POLAIRE

Espérance de vie :

L’espérance de vie de l’ours polaire est de 15 à 30 ans à l’état sauvage et jusqu’à 45 ans en captivité.

CONSERVATION – PROTECTION – MENACES

Statut de conservation IUCN :

Vulnérable (VU)

Mesures de protection :

L’ours polaire est victime depuis des décennies du réchauffement climatique et de ses conséquences sur la fonte de la banquise. Comme ses proies favorites (les phoques) ne sont capturées que lorsqu’elles se reposent sur des îlots de banquise, la fonte des glaces rend la chasse très difficile. De plus, son épaisse fourrure ne lui permet pas de vivre sur la terre ferme car sa température corporelle risquerait d’augmenter trop rapidement. Il a besoin de la glace pout la réguler.

Enfin, la chasse à l’ours blanc autorisée par certains pays accélère la réduction de ses effectifs.

Certains scientifiques estiment que la population d’ours blanc pourrait diminuer des deux tiers d’ici à 2050.

Taille de la population :

20 000 individus vivant à l’état sauvage

A savoir

Des cas d’hybridation entre des ours polaires et des ours brun ont été constatés.

Lors de la phase d’approche à la chasse, l’ours blanc cache son museau (noir) avec ses pattes afin de ne pas être reconnu par sa proie.

Photos DE L’OURS POLAIRE

Espèces animales similaires

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook665