Le Big Five des animaux sauvages d’Afrique

Aussi appelés « Big Five », ces animaux d’Afrique sont connus sous ce nom en raison de leur dangerosité et de la difficulté à les chasser. Mis à part le buffle, tous ces animaux sont en danger. En effet, la chasse au trophée, pratiquée de manière excessive au XIXème siècle, a considérablement réduit les populations de léopards, lions, rhinocéros et d’éléphants. Beaucoup d’associations et d’organismes mettent en œuvre des moyens de protection pour sauver ces animaux notamment grâce au tourisme.

Le léopard, un félin discret et solitaire

Le léopard, grand félin carnivore d'Afrique - Instinct Animal

Le léopard, grand félin carnivore d’Afrique – Instinct Animal

Ce grand félin très discret vit en solitaire et ne rencontre que d’autres individus que lors de la saison des amours. La femelle donne naissance à deux ou trois petits qui restent avec elle durant les deux premières années. Le léopard est un très bon chasseur nocturne, il se nourrit principalement de cochons sauvages, antilopes, babouins mais également de charognes. Excellent grimpeur, il n’hésite pas à transporter sa proie dans un arbre pour la protéger des autres prédateurs comme les lions et les hyènes.

Le lion, le Roi des animaux

Le lion, le plus puissant des félins, Roi des animaux d'Afrique - Instinct Animal

Le lion, le plus puissant des félins, Roi des animaux d’Afrique – Instinct Animal

 

Le lion est sans aucun doute le plus célèbre des animaux d’Afrique. Ce grand carnivore vit en troupe composée principalement d’un mâle dominant, de femelles adultes et de leurs petits lionceaux. Les jeunes mâles se séparent de la troupe entre 2 et 4 ans. Les lions sont les seuls félins à chasser en groupe, les lionnes étant les principales à traquer, tuer les proies comme les zèbres, gnous, phacochères et buffles. Les lionnes d’une même troupe ont souvent leurs chaleurs en même temps et donnent naissance à 2 ou 3 lionceaux en moyenne après une gestation de 110 jours. Lorsqu’un nouveau mâle arrive et détrône le précédent mâle dominant, celui-ci peut tuer les lionceaux. Cela permet de déclencher de nouvelles chaleurs chez les lionnes et d’avoir sa propre descendance.

Le rhinocéros, la grande victime du braconnage

Le rhinocéros, espèce en danger d'extinction à cause du traffic de l'ivoire de ses cornes - Instinct Animal

Le rhinocéros, espèce en danger d’extinction à cause du traffic de l’ivoire de ses cornes – Instinct Animal

Ce sont les deuxièmes plus gros mammifères terrestres et deux des cinq espèces de rhinocéros vivent en Afrique, le rhinocéros blanc et le rhinocéros noir. Tous les deux sont en danger à cause du trafic d’ivoire des cornes de rhinocéros qui est un vrai fléau pour ces animaux. Malgré leur ressemblance physique (ils possèdent 2 cornes et ont une épaisse peau de couleur grise), ils ont toutefois des comportements différents. Le rhinocéros blanc lui va brouter de l’herbe au sol et vivre en petit groupe de 5 ou 6 femelles avec leurs petits tandis que les rhinocéros noirs sont solitaires et ont des lèvres pointues pour attraper des feuillages sur des buissons épineux.

Le buffle, animal redouté et redoutable pour ses prédateurs

Le buffle, animal dangereux avec des cornes puissantes - Instinct Animal

Le buffle, animal dangereux avec des cornes puissantes – Instinct Animal

 

Le buffle est la seule espèce du « Big Five » à ne pas être en danger. Cet herbivore vit en groupe de centaines parfois milliers d’individus, principalement composé de bufflonnes et de leurs petits, les mâles étant solitaires. Le groupe représente un avantage considérable contre les prédateurs comme les lions. Pour protéger les plus fragiles, les adultes forment un cercle autour d’eux et n’hésitent pas à charger en cas de nécessité.

L’éléphant, le plus gros mammifère terrestre

L'éléphant, le plus gros mammifère terrestre - Instinct Animal

L’éléphant, le plus gros mammifère terrestre – Instinct Animal

 

L’éléphant d’Afrique est le plus gros mammifère terrestre et est doté d’une très grande intelligence. Ce pachyderme vit en groupes sociaux avec des liens familiaux très étroits, constitués de femelles et de leurs petits éléphanteaux, et dirigé par une matriarche, la femelle la plus âgée du groupe. Cette dernière a un rôle très important au sein du groupe car c’est elle qui guide, dirige le groupe vers des points d’eau et de nourriture qu’elle a appris grâce à ses ancêtres. Ces animaux communiquent entre eux grâce à des barrissements aigus ou grondements à basse fréquence (infrasons) qui peuvent se propager jusqu’à 3km. Ils les détectent grâce à leurs pieds et leur trompe.

lectus efficitur. commodo suscipit vel, ut accumsan libero Curabitur quis sem, commodo