12 espèces d’oiseaux que l’on confond facilement

Pas facile de s’y retrouver au milieu de tous ces oiseaux quand on débute en ornithologie. Voici une petite liste non exhaustive des espèces que l’on est souvent amené à confondre.

Différence entre le Goéland Leucophée et le Goéland Argenté

A présent que vous êtes incollables sur les différences entre mouettes et goélands, voici une aide qui vous permettra d’apprendre à différencier 2 des espèces de goélands que l’on retrouve le plus souvent sur les côtes littorales françaises.

Les goélands appartiennent à la famille des Laridae. En France, 9 espèces de goélands sont visibles :

  • Goéland Argenté (Larus argentatus)
  • Goéland Leucophée (Larus michahellis)
  • Goéland Cendré (Larus canus)
  • Goéland Railleur (Chroicocephalus genei)
  • Goéland Brun (Larus fuscus)
  • Goéland Marin (Larus marinus)
  • Goéland Bourgmestre (Larus hyperboreus)
  • Goéland d’Audouin (Larus audouinii)
  • Goéland Pontique (Larus cachinnans)

Les goélands Argenté et Leucophée sont des espèces extrêmement semblables mais il existe un critère déterminant : la couleur des pattes.

En effet, chez le Goéland Leucophée les pattes sont jaunes tandis que le Goéland argenté a les pattes de couleur rose.

Différence goéland argenté et goéland leucophée

Figure 1 : Les pattes du Goéland Argenté sont de couleur rose

Reconnaitre le goéland argenté et le goéland leucophée

Figure 2 : Le Goéland Leucophée a les pattes jaunes

Attention…

Ce critère n’est valable uniquement que sur des adultes en plumage nuptial (lors de la saison de reproduction).

L’identification des jeunes et des adultes en plumage internuptial (en dehors de la période de reproduction) étant une tâche beaucoup plus ardue qui nécessite des connaissances en ornithologie plus poussées.

Le bec du goéland a une tache rouge que les poussins frappent pour la régurgitation

Figure 3 : Les poussins tapent sur la tâche rouge située sur le bec de leurs parents pour provoquer la régurgitation de la nourriture et ainsi se substanter.

Le saviez-vous ?

Lorsque les poussins ont faim, ils donnent des coups de bec sur la tâche rouge située sur le bec de leurs parents. Cela a pour effet de déclencher instantanément la régurgitation. Les poussins peuvent ainsi recevoir la nourriture tant convoitée !

Différence entre l’Hirondelle rustique et l’Hirondelle de fenêtre

Les hirondelles appartiennent à la famille des hirundinidae qui regroupe 7 espèces.

Cinq d’entre elles sont présentent sur le territoire métropolitain :

  • L’hirondelle rustique (Hirundo rustica)
  • L’hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum)
  • L’hirondelle des rochers (Ptyonoprogne rupestris)
  • L’hirondelle de rivage (Riparia riparia)
  • L’hirondelle rousseline (Cecropis daurica)

Les hirondelles font partie des premières espèces qui reviennent sur notre territoire au printemps. Deux espèces d’hirondelles fréquentent nos villes et villages : il s’agit de l’Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) et de l’Hirondelle rustique (Hirunda rustica).

Il est commun de les observer ensemble puisqu’elles partagent les mêmes exigences biologiques : que ce soit l’habitat ou bien l’alimentation qui repose sur un régime strictement insectivore.

Différences au niveau du plumage

L’Hirondelle rustique, contrairement à sa consœur l’Hirondelle de fenêtre, possède, en plus de sa gorge de couleur rouge brique, de longs filaments appelés « filets » sur la queue. Ces caractéristiques en font une espèce facile à déterminer.

différence hirondelle rustique et hirondelle de fenêtre

Figure 4 : L’Hirondelle rustique possède, en plus d’une gorge rouge brique, de longs filets au bout de la queue.

L’Hirondelle de fenêtre a, quant à elle, toute la face ventrale et le croupion de couleur blanche. En revanche, le dos de l’Hirondelle rustique présente des reflets de couleur bleue tandis que celui de l’Hirondelle de fenêtre est d’un noir plus terne avec peu de reflets.

Reconnaitre hirondelle de fenêtre et rustique

Figure 5 : Hirondelle de fenêtre

Attention…

A ne pas les confondre avec le Martinet noir (Apus apus) qui est aussi un habitué du milieu urbain et qui est souvent pris pour une hirondelle malgré le fait qu’il n’appartient pas à la même famille (voir l’article sur comment reconnaître un martinet d’une hirondelle ?).

Différence entre le Grand Corbeau et la Corneille noire

Voilà une autre erreur très répandue. Ce que l’on appelle communément corbeau est en fait, dans la plupart des cas, une corneille.

Ces deux espèces appartiennent toutes deux à la famille des corvidés et sont entièrement noires.

En revanche, ils ne fréquentent pas les mêmes milieux. Ainsi, la Corneille noire (Corvus corone) se retrouve dans les campagnes cultivées jusque dans les villes et villages, les forêts claires tandis que le Grand Corbeau fréquente les forêts reculées, les montagnes et falaises côtières (peu de chances de l’observer en ville donc).

Différence grand corbeau et corneille noire

Figure 6 : Le Grand Corbeau est le plus grand des passereaux

Quelle différence entre corneille noire et grand corbeau ?

Figure 7 : La Corneille noire est plus petite et possède un bec plus fin

Différences au niveau de la taille

Comme son nom l’indique le Grand Corbeau (Corvus corax) est plus grand que la Corneille noire. Avec son envergure pouvant atteindre 130 cm, il s’agit du plus grand des passereaux (plus grand même qu’une Buse variable).

Différences au niveau du bec

Le bec du Grand Corbeau est plus fort que celui de la Corneille noire qui, lui, est plus fin.

Attention…

Il existe une autre espèce de corbeau, le Corbeau freux (Corvus frugilegus), qui fréquente essentiellement les campagnes cultivées et qui peut-être facilement observable aux abords du milieu urbain. De la taille d’une Corneille, ce corbeau se reconnaît aisément par la couleur de son bec qui est pâle alors que ce dernier est noir chez la Corneille.

Le corbeau freux a un bec clair à la différence de la corneille noire

Figure 8 : Corbeau freux

Différence entre la Mésange bleue et la Mésange charbonnière

Visiteuses régulières de nos jardins et de nos mangeoires, la Mésange charbonnière (Parus major) et la Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) partagent le même habitat et sont très souvent observées ensemble.

Plumage

Un simple critère permet de différencier facilement ces deux espèces : la Mésange charbonnière a la tête noire et le dessous du ventre marqué d’une bande noire bien visible, tandis que la Mésange bleue a le dessus de la tête bleue et le dessous du ventre marqué d’une fine bande noire-grisâtre.

Taille

La Mésange charbonnière est de plus grande taille que sa voisine : entre 13 et 15 cm pour la charbonnière et entre 10,5 cm et 12 cm pour la bleue.

Différence entre la mésange charbonnière et la mésange bleue

Figure 9 : Mésange charbonnière

Reconnaitre une mésange bleue d'une mésange charbonnière

Figure 7 : Mésange bleue

Différence entre la Tourterelle turque et le Pigeon domestique

On ne présente plus ces deux espèces emblématiques de nos villes et villages. Pourtant il est fréquent de se tromper ou de s’emmêler les plumes. Voici des petites astuces pour apprendre à ne plus vous tromper !

De taille similaire, le Pigeon domestique (Columbia liva), aussi appelé Pigeon Biset, et la Tourterelle turque (Streptopelia decaocto) se différencient au niveau du plumage ainsi que du chant.

Différence tourterelle turque et pigeon domestique

Figure 10 : Tourterelle turque

Reconnaitre le pigeon biset de la tourterelle turque

Figure 11 : Pigeon domestique

Plumage

Bien que le pigeon que nous connaissons aujourd’hui ait beaucoup perdu de ses caractéristiques morphologiques en raison de nombreux croisements, son plumage est de couleur grise avec deux larges barres noires sur les ailes. La tête et le cou sont gris foncé avec un collier présentant des reflets verts et violacés.

La tourterelle, quant à elle, est de couleur beaucoup plus claire que le Pigeon biset. Elle possède un étroit demi-collier noir bordé de blanc sur l’arrière du cou. Son plumage est assez uniformément gris beigeâtre clair.

Aspect général

Contrairement au pigeon qui a un aspect assez trapu, la tourterelle est élégante et élancée.

Chant

Enfin, le chant permet de les différencier : celui du pigeon est un roucoulement doux et plaintif plusieurs fois répété alors que celui de la tourterelle est un roucoulement trisyllabique accentué sur la 2ème syllabe.

Différence entre le Merle noir et la Grive musicienne

Le Merle noir et la Grive musicienne appartiennent tous les deux à la famille des turdidae qui ne compte pas moins de 170 espèces. Il s’agit de deux espèces communes qui se côtoient souvent.

Cependant, le merle et la grive sont facilement différenciables.

Plumage

Tout d’abord le plumage : celui du merle mâle adulte est uniformément noir avec un bec orange, celui de la femelle est plus clair et tire plus vers le marron.

Différence merle noir et grive musicienne

Figure 12 : Le mâle Merle noir se reconnaît facilement à son plumage uniforme noir et son bec orange

La femelle du merle noir (merlette) a le plumage plus clair

Figure 13 : Le plumage de la femelle est plus clair que celui du mâle

Chez la Grive musicienne, il n’existe pas de dimorphisme sexuel : le dos est de couleur brun chaud, le dessus de la tête tire sur le roux, le ventre de couleur crème est recouvert de taches noires, le bec est de couleur sombre et un sourcil clair surmonte ses yeux.

Reconnaitre la grive musicienne du merle noir

Figure 14 : Grive musicienne

Chant

Il est aussi aisé de les différencier grâce à leur chant : la grive possède un des chants les plus complexe qui existe, il est puissant et est répété plusieurs fois de suite (entre 2 et 6 fois).

Celui du merle se compose d’une longue phrase mélodieuse flûtée avec un rythme assez lent.

Pour en savoir plus, lire le guide sur l’identification des chants des oiseaux des jardins.

GUIDES ET CONSEILS AUTOUR DES OISEAUX DES JARDINS 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à la Newsletter

fringilla at tristique justo vel, dapibus Praesent dolor quis, venenatis, sem, consectetur